Entre deux réunions ou deux rendez-vous, le lieu de travail demeure un endroit propice à la drague. Une personne sur trois entretient une relation amoureuse avec un collègue alors qu'une relation sur cinq qui a commencé au bureau se concrétise par un mariage.

Mis à jour le 12 févr. 2009
Nadielle Kutlu CYBERPRESSE

C'est ce qui ressort de l'enquête annuelle sur l'amour au bureau que vient de publier le site de recherche d'emploi, CarreeBuilder.ca, pour la Saint-Valentin.

Selon l'enquête, réalisée auprès de 577 travailleurs, 10% des employés travaillent actuellement avec une personne qu'ils souhaiteraient fréquenter. Les hommes sont plus nombreux à avouer ressentir un désir pour une collègue (13%). Ce chiffre est de 5% pour les femmes.

Coup de foudre dans l'air

Janie Bolduc-Jacob, 26 ans, fait partie de ceux qui ont été frappés par Cupidon au travail. Elle s'est éprise de son amoureux, Alix, 29 ans, alors que tous les deux travaillaient comme agents de bord pour la compagnie aérienne Jets go. Elle était basée à Toronto et lui à Montréal.

En octobre 2004, ils se sont retrouvés, par hasard, sur le même vol aller-retour Toronto-Los Angeles. Dès que leur regard se sont croisés, avant même d'embarquer dans l'avion, ça a été le coup de foudre. D'ailleurs, selon l'enquête de CarreeBuilder, 13% des employés ont déclaré que leur relation au travail a commencé sur un coup de foudre.

« On a passé les cinq heures et demie du vol à parler dans le fond de l'avion », raconte Janie. « Et lorsqu'on a survolé le Grand Canyon, on s'est approché du hublot. C'est la qu'on s'est embrassés». Le rideau de la cuisinette les cachait des passagers. Les deux tourtereaux ont ensuite pris un verre à Los Angeles, avant de retourner à Toronto. Ils ont continué à développer leur complicité sur le vol du retour.

« Je ne m'attendais pas à rencontrer quelqu'un dans mon milieu de travail. Et même si on s'est revu après, on n'a pas tout de suite été en relation », poursuit Janie.

Le vol vers Los Angeles a été l'unique fois où ils ont travaillé ensemble. Même s'ils ont essayé par la suite de se retrouver sur les mêmes vols, ça ne fonctionnait pas. Mais peu importe, il n'a fallu que d'une seule fois...

En mars 2005, Jets Go a fait faillite. Janie est alors retournée vivre à Montréal. Elle n'avait pas parlé à Alix depuis quelques semaines. Mais un beau jour, en marchant sur le boulevard Saint-Laurent, elle est tombée nez à nez avec lui. Et l'histoire a repris son envol. « C'était vraiment le destin », lance-t-elle. Aujourd'hui, le couple habite ensemble dans le Vieux-Montréal.

Que ce soit dans un avion, dans un cabinet ou dans un resto, on peut facilement développer des atomes crochus entre collègues. « Les employés passent plus de 40 heures par semaine avec leurs collègues, ce qui, dans certains cas, peut créer des liens », affirme Remy Piazza, directeur général de CareerBuilder Canada. « Bien que les relations sur le lieu de travail soient mieux tolérées de nos jours, 75% des employés affirment ne pas avoir eu à garder leur histoire d'amour secrète. » Il souligne qu'il est important pour ces couples de ne pas voir leur relation influencer leur travail ou le travail des autres.

Romantique au travail

CarreeBuilder a dressé les gestes les plus romantiques que des couples ont réalisés au travail :

1- Offrir à une collègue des fleurs faites avec des papillons adhésifs collés sur une paille.

2- Se faire servir son déjeuner par son amoureux.

3- Savourer un pique-nique aux chandelles tard le soir, une fois que tout le monde est parti.

4- Déposer un biscuit et un petit mot sur le bureau de la personne aimée.

5- Écrire des petits mots et les cacher dans l'entrepôt afin qu'elle les trouve.

____________________________

L'enquête a été réalisée en ligne, au Canada, par Harris Interactive pour le compte de CarreeBuilder auprès de 577 employés (à plein temps, non indépendants et ne travaillant pas pour le gouvernement), âgés d'au moins 18 ans, entre le 12 novembre et le 1er décembre 2008.