Source ID:fe5e00b8-45fd-4797-91ef-9454e14db9b2; App Source:alfamedia

Le Monarque déploie ses ailes

Le menu de la salle à manger se... (Photo Olivier PontBriand, La Presse)

Agrandir

Le menu de la salle à manger se décline en quatre sections. Parmi les entrées froides, ce magnifique plat de rillette de lapin avec noisettes, prune, umeboshi et moutarde.

Photo Olivier PontBriand, La Presse

Après une longue gestation, le restaurant Monarque est sorti de sa chrysalide la semaine dernière et se déploie enfin dans un espace fort élégant, conçu par l'architecte Alain Carle. Le restaurant est le projet de Richard Bastien (Le Mitoyen, Leméac) et de son fils Jérémie, qui y mène les cuisines.

Si le projet est annoncé depuis belle lurette - le tandem avait révélé avoir acheté l'espace campé rue Saint-Jacques, tout près de McGill, en... 2013! -, ce n'est qu'en janvier 2017 que les travaux ont été entamés, explique Bastien père.

«Cela nous a donc pris 21 mois... Pour rénover le Leméac, cela avait demandé 22 mois!», relativise-t-il. Un long parcours qui a permis aux propriétaires de fignoler les moindres détails, dont un imposant cellier comptant 2000 bouteilles de vin rouge, suspendu au-dessus du bar et qui est réfrigéré, sans portes vitrées, grâce à un ingénieux système de rideaux d'air.

C'est quand il travaillait à Melbourne que le chef Jérémie Bastien a eu l'idée du nom. «J'ai quitté Montréal pendant 10 ans. J'ai fait un stage en Bourgogne, travaillé à Vancouver, où j'ai rencontré ma conjointe Lisa Yu, qui est la chef pâtissière ici, puis j'ai voyagé en Asie, habité en Australie. Je trouvais que le papillon monarque était un bel emblème, il reflète le voyage, mais fait aussi un clin d'oeil à notre projet, à mon père et à moi, car sa migration se fait sur trois générations.»

La particularité de l'endroit? Deux espaces rassemblés en un: à l'avant, une brasserie française, ouverte en continu du midi à tard le soir et qui propose des classiques du genre, légèrement revisités, avec quelques touches exotiques - tartare, bouillabaisse, os à moelle, demi-poulet de Cornouailles... - et, à l'arrière, une salle à manger offrant une cuisine plus travaillée, gourmande et de saison, pensée en formule quatre services.

«La brasserie démocratise beaucoup le lieu. On peut venir y prendre un verre et grignoter pour l'apéro, détaille Bastien fils. En salle à manger, on n'est pas dans une cuisine trop cérébrale, mais qui est pensée autour des produits, de la saisonnalité, du goût.»

406, rue Saint-Jacques, Montréal

https://www.restaurantmonarque.ca/




Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer