Source ID:55f1c53b-a114-4921-8989-6624cab7d23b; App Source:alfamedia

Kamehameha Snack-Bar: aloha au coeur du Village

Ce qu'on mange au Kamehameha? Des pokés, évidemment,... (Photo Olivier PontBriand, La Presse)

Agrandir

Ce qu'on mange au Kamehameha? Des pokés, évidemment, d'inspiration hawaienne, comme le Waikiki (notre photo) ou plus californienne.

Photo Olivier PontBriand, La Presse

Par une belle soirée ou pour un lunch ensoleillé, prendre une bouchée au restaurant est toujours une fête en été. Nos critiques mettent à l'essai des adresses de sorties estivales, pour manger sur place ou pour emporter au parc.

Ouvert l'été dernier dans le Village, le Kamehameha Snack-Bar s'est vite hissé au rang des favoris pour le lunch dans le quartier avec son offre d'inspiration hawaïenne tout en simplicité et fraîcheur où les vedettes sont évidemment les bols de poké colorés.

À moins d'avoir vécu dans une grotte depuis deux ans, à peu près tout le monde aujourd'hui sait ce qu'est un poké. Il faut dire que les endroits voués à ce mets typiquement hawaïen ont déferlé sur la métropole, où on ne compte désormais plus les comptoirs à pokés.

Signifiant «coupé en morceaux» en hawaïen, le poké doit son origine centenaire aux pêcheurs hawaïens, qui coupaient leurs prises en petits morceaux et les assaisonnaient rapidement avec du sel et des algues. Mais c'est au tournant des années 60 et 70 que le mets s'est popularisé à Hawaii, en plus de se métisser d'influences nipponnes avec l'introduction d'ingrédients comme l'ahi (thon rouge), le shoyu (sauce soya), l'huile de sésame, sans oublier le riz à sushi qui sert de base au plat.

Idéal pour le lunch

Pas étonnant que le poké soit si populaire à l'heure du lunch : c'est un plat qui se prépare en un tournemain, souvent fort joli, assez santé et qui se déguste facilement sur le pouce. Ceux que propose le Kamehameha, sans se démarquer nécessairement des autres bonnes adresses montréalaises comme Venice MTL et Koa Lua, sont fort respectables. Et il faut dire que le décor, inspiré par le film The Grand Budapest Hotel de Wes Anderson, est vraiment charmant avec ses tons de rose et ses dizaines de plantes verdoyantes.

Le copropriétaire, Dan Pham (Red Tiger, Le Blossom), connaît bien Hawaii, qu'il a visité quelques fois, une grande partie de sa famille s'y étant installée pendant la guerre du Viêtnam.

Le chef copropriétaire Phong Thach et lui proposent autant des recettes plus traditionnelles comme le Waikiki (thon rouge, sauce shoyu, wakamé) que des versions d'inspiration plus californienne, comme le Waimanalo, un poké végétarien à base de betterave, de mangue et d'avocat.

Notre choix s'arrête sur le Kailua, un saumon flambé dodu et tendre, très savoureux, accompagné d'une sauce - pas assez généreuse à notre goût, mais succulente - de mayo épicée. Notre accompagnatrice, une habituée de l'endroit, commande le poké Hanauma Bay, mettant en vedette un tartare de saumon et de thon bien relevé et coupé en cubes très fins, lui aussi servi avec mayonnaise épicée.

Ouvert au coeur du Village l'été dernier, le... (Photo Olivier PontBriand, La Presse) - image 2.0

Agrandir

Ouvert au coeur du Village l'été dernier, le Kamehameha Snack-Bar s'est vite hissé au rang des favoris pour le lunch dans le quartier.

Photo Olivier PontBriand, La Presse

Personnalisation 101

Au Kamehameha, on compose son poké soi-même, en commandant au comptoir. Les plats sont ensuite apportés à la table. La multitude des options peut embêter les éternels indécis, qui ne sauront plus où donner de la tête, mais plaira à ceux qui aiment personnaliser leurs plats. Outre le traditionnel riz à sushi - servi encore tiède, comme il se doit, et bien assaisonné au vinaigre de riz - , le quinoa ou la salade s'offrent comme options pour la base.

Viennent ensuite les accompagnements - quatre sont inclus. Plusieurs choix de fruits et légumes (avocat, edamame, wakame, mangue, fraise, carotte, daïkon...), de «croustillant» (tempura, chia, oignon frit, nori...) et de sauces sont offerts.

Nous optons pour le petit format de poké, servi sur salade, ce que nous regrettons quelque peu en voyant le plat arriver. La salade mesclun est omniprésente et les garnitures ne sont pas très généreuses: trois très fines tranches d'avocat, un peu d'edamames, quelques graines de chia et une poignée d'oignons frits - un très bon choix pour ajouter de la texture et du goût, cela dit. En fin de compte, le plat n'est pas assez généreux pour notre appétit; il aurait fallu choisir d'autres garnitures en extra. Notre convive, plus rusée, a fait ajouter une boule de riz blanc à sa salade, en plus de prendre le grand format.

En accompagnement, nous jetons notre dévolu sur une nouveauté, une salade de concombres marinés, d'arachides et d'aneth. Sans être mauvaise, elle manque de saveur et tombe un peu à plat. La prochaine fois, nous essayerons plutôt un plat typiquement hawaïen, le «spam» musubi, du jambon en conserve fort populaire dans l'archipel, ici servi avec riz et algue nori.

L'appel du taiyaki

La carte du Kamehameha propose quelques autres plats: cinq smoothies - servis en format verre ou bol - ou encore une tartine hawaïenne avec avocat et choix de protéines... Mais ce qu'il faut absolument essayer, pour le dessert ou par un chaud après-midi d'été, c'est le cornet de crème glacée «taiyaki».

L'endroit propose toujours deux couples de saveurs, un sorbet et une crème glacée (lors de notre passage, le sorbet ananas et coco, notre choix, ou alors beurre d'arachides et confitures de fraises), à déguster idéalement en torsade.

Oubliez le bol ou cornet «ordinaire» et optez pour le taiyaki, un cornet japonais en forme de poisson, dont la pâte épaisse peut se comparer à celle de la gaufre. Et dites «oui!» lorsqu'on vous offre d'y déposer au fond du Nutella, qui se mélangera à la crème glacée lors des dernières bouchées. Avec ses jolies garnitures, le photogénique cornet est une véritable vedette sur Instagram. Mais le mieux, c'est encore de le manger!

Préparé en un tournemain, le poké est idéal... (Photo Olivier PontBriand, La Presse) - image 3.0

Agrandir

Préparé en un tournemain, le poké est idéal pour un lunch santé dégusté sur le pouce.

Photo Olivier PontBriand, La Presse

Notre verdict

Prix: pour les pokés, de 9,95 $ à 10,95 $ pour le petit format, de 13,95 $ à 14,95 $ pour le grand format. Smoothies: de 7,95 $ à 13,95 $. Cornet taiyaki: 7,55 $.

Carte des vins: l'endroit propose peu d'options alcoolisées: quelques choix de vins blancs, de sakés et de bières, rassemblés dans un frigo. Pour les plus festifs, sachez qu'il y a possibilité de commander un shooter de rhum avec son cornet «piña colada»!

Service: souriant. Commande au comptoir et service aux tables.

Aménagement et ambiance: très beau décor inspiré par un film de Wes Anderson. Clientèle de travailleurs et de gens du quartier qui viennent manger le midi.

Plus: les bons pokés, la crème glacée dans le cornet taiyaki, le décor.

Moins: des garnitures et des sauces pas très généreuses, des plats d'accompagnement à retravailler.

On y retourne? Certainement!

Kamehameha Snack-Bar. 1190, rue Sainte-Catherine Est, Montréal, 514 303-0550. https://www.kamehamehamtl.com/

<link rel="stylesheet" type="text/css" href="https://files.lpcdn.ca/lapresse/carte_restos/css/carteRestosInfoWindow.css" media="screen" /><link rel="stylesheet" type="text/css" href="https://www.lapresse.ca/fonts/verlag.css" media="screen" /><style>*{padding:0;margin:0;}.carteRestos{height:500px;border:none;}.clear {clear:both;}</style><script type="text/javascript" src="https://ajax.googleapis.com/ajax/libs/jquery/1.9.1/jquery.min.js"></script><script type="text/javascript" src="https://maps.googleapis.com/maps/api/js?key=AIzaSyCdThoq3xu8K2_rJhAcHcfANAg5W0Cub0M&sensor=false&language=fr"></script><script type="text/javascript" src="https://files.lpcdn.ca/lapresse/carte_restos/js/carte_restos.js"></script><script type="text/javascript" src="https://files.lpcdn.ca/lapresse/carte_restos/js/mapStyles.js"></script><script type="text/javascript">var styledMap = new google.maps.StyledMapType(styles,{name: "La Presse"});var map;var mapOptions;google.maps.visualRefresh = true;var ftLayer;var infoWindow;var apiKey="AIzaSyCdThoq3xu8K2_rJhAcHcfANAg5W0Cub0M";var ftID="1JUkQ8hCUSb4GA0QBBmn2JNbnnRnd9mScrNujTz0";var markerArray=[];var restaurantList=[];var restaurantIndexes=[];var embed=true;$(document).ready(function(e) {loadMapData(505);});</script><div></div>



Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer