Après des années d'attente, La Tanière revivra dès l'automne prochain dans le Vieux-Québec. Le chef Frédéric Plante et sa partenaire Karen Therrien avaient pris la décision de fermer l'institution du rang Saint-Ange en 2014, tout en ouvrant parallèlement dans le Vieux-Port le restaurant Légende, qui connaît un grand succès avec sa cuisine boréale raffinée.

Mis à jour le 19 juin 2018
Iris Gagnon-Paradis LA PRESSE

«Depuis tout ce temps, on était quand même à l'affût d'un nouveau local, mais on voulait trouver l'endroit parfait», explique le chef.

Un voeu qui a été exaucé sous la forme d'un espace «tombé du ciel», un «joyau», s'enthousiasme ce dernier, dans les anciennes Voûtes du Cavour, près de place Royale.

La Tanière s'installera dans le sous-sol aux impressionnantes voûtes, où le chef promet une «expérience ultime» avec menu-parcours dégustation d'une vingtaine de services et toujours la même philosophie locavore qui a fait son succès.

Fait intéressant: on réservera sa place comme on achète un billet de spectacle, et les places seront ouvertes trois mois à l'avance.

L'endroit s'annonce comme un véritable complexe gourmand: au rez-de-chaussée, l'équipe ouvrira dès juillet le bistro L'Orygine, à l'offre «très végétale et organique, santé et accessible», ainsi que Kerrmess, une boutique-pâtisserie proposant des «sucreries décadentes et ludiques» aux saveurs boréales - camerise, sapin, argousier, lichen... - qui évolueront au rythme des saisons.

Cet été, on pense gelatos, pops et autres gourmandises glacées qui sortent vraiment des sentiers battus.

https://groupelataniere.com/