J'ai vu des églises détruites, malgré leur caractère patrimonial. D'autres, transformées en appartements ou simplement abandonnées. Des vides. Des remplies à craquer. Mais des églises devenues restaurants, ça non, je n'avais jamais vu ça. Jusqu'à ce je me rende à Sherbrooke, chez OMG Burger.

Marie-Claude Lortie LA PRESSE

OMG comme dans «Oh My God», comme dans l'acronyme célébrant l'une des expressions les plus caricaturales des midinettes à texto. Oh mon Dieu, église, religion. Vous avez tout compris.

Mais à partir de maintenant, je ne lève plus les yeux au ciel telle une ado exaspérée. À partir de maintenant, je vous explique que j'ai aimé ce restaurant qui avait pourtant tout pour m'énerver puisqu'il reprend un thème à la mode décliné, re-décliné et re-re-re-décliné depuis une dizaine d'années, celui de la cuisine costaude, dite «de gars» où il n'y a jamais trop de bacon, jamais trop de boudin...

D'abord, on ne peut pas passer à côté de l'originalité du lieu. Ce restaurant est dans l'ancienne église Sainte-Thérèse, rue King Ouest, au centre de Sherbrooke. Les plafonds sont vertigineux et on occupe joliment l'espace avec des pots de verdure suspendus, qui atténuent l'effet de vide. Et tout le restaurant s'amuse avec ce thème du Bon Dieu, brodant sur les expressions du péché de gourmandise.

Au menu, on sert d'abord et avant tout, des hamburgers. Il y a le burger spécial pour les gars avec du bacon et du bacon, explique le menu. Il y a celui pour les filles avec concombre frais, avocat, tapenade, oignons marinés, mozzarella, etc. Clin d'oeil et originalité sont au rendez-vous. Et fraîcheur aussi. Les combinaisons fonctionnent, s'équilibrent, rassasient les papilles.

Évidemment, puisqu'on est chez OMG, il faut essayer l'incontournable OMG Burger. La liste des ingrédients? Une boulette de viande, du bacon, du porc effiloché, du boudin, en plus de la tomate, de la laitue, des cornichons... Malheureusement, on n'a pas le choix des cuissons, donc le boeuf est servi bien à point. Mais il demeure moelleux.

Le chef Daniel Charbonneau, visiblement, s'éclate avec son menu. Il fait frire - avec succès - du «mac'n'cheese» en taillant des morceaux de ce plat de macaronis solidifiés sous forme de timbale. Il ajoute du porc effiloché à de la poutine pour la rendre «cochonne». Mais il répond aussi soigneusement et intelligemment aux besoins de la clientèle. Plusieurs hamburgers, par exemple, sont disponibles en version «laitue», où tous les ingrédients traditionnels, soit viande et condiments, sont déposés sur un bloc de laitue iceberg bien croquante. Une approche commune en cuisine vietnamienne et coréenne notamment, qui a l'avantage d'être moins lourde que les burgers au pain (et est aussi sans gluten).

Dans les à-côtés, la fantaisie à sa place. Le ketchup est truffé, les salades combinent efficacement pastèque, feta et citronnelle. La salade de chou n'a rien de la gibelotte crémeuse qu'on nous sert trop souvent. L'acidité et le croquant y jouent leur rôle, notamment grâce à des canneberges.

Les «barbotines» - ce qu'on appelle généralement «slush» - sont aussi déclinées de façon originale, avec un peu de romarin par ci ou de citronnelle par là.

Seules déceptions: les frites de patates douces sont molles. Et les desserts - des biscuits aux brisures de chocolat ou des brownies ou encore des beignets de «party mix» - tombent un peu à plat, se fondent avec tous ceux des autres restaurants du même type, n'ont pas le panache et la précision des plats salés.

Pour le reste, on s'amuse bien. Dans une atmosphère un peu survoltée. C'est la place où sortir à Sherbrooke par les temps qui courent. Et avis aux amateurs de repas estivaux al fresco: il y a une jolie terrasse.

OMG burgers

1175, rue King Ouest, Sherbrooke

819-823-7001

www.omgburger.ca

Prix: Les burgers coûtent entre 10$ et 21$, la table d'hôte du midi est offerte pour une douzaine de dollars, le menu pour enfants est à 4$.

Carte de vins: Courte, mais des suggestions intéressantes en importations privées. Beaucoup de cocktails créatifs. Côté bière, on devra se satisfaire des classiques de la grande distribution.

Atmosphère: Le lieu est grand, mais se remplit d'une joyeuse atmosphère. Le samedi soir où nous y sommes allés, il y avait un DJ et un bon niveau sonore. On sert des cocktails à la mezzanine.

Service: Attentif, efficace, sympathique. Quelques lenteurs de rodage.

(+) Cuisine originale malgré le thème connu, plats bien faits, avec des produits de qualité.

(-) Quelques détails à peaufiner, notamment les frites de patates douces et les desserts.

On y retourne? Oui, c'est sûr, les enfants en redemandent déjà.