Source ID:586835; App Source:cedromItem

Compote de chicoutés

On l'appelle chicoutai, chicouté, ronce des tourbières, plaquebière, mais aussi... (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

On l'appelle chicoutai, chicouté, ronce des tourbières, plaquebière, mais aussi le «super fruit» de la Côte-Nord: cette petite baie orangée qui pousse à l'état sauvage mérite d'être mieux connue, intégrée plus souvent dans nos assiettes, comme on le fait d'ailleurs avec celles de Goji venues d'Asie.

Mais parce que les fraîches sont aussi rares à Montréal qu'une rue sans nids-de-poule, on se tournera volontiers vers des produits transformés, comme cette compote préparée par Gourmet sauvage. Fraîche, la chicouté ressemble à une framboise orangée à gros grains; cuite, elle donne une compote rustique (certains se plaindront peut-être de ses pépins), couleur de miel doré.

La forte acidité des fruits est adoucie ici avec du sucre biologique, ce qui fait de cette compote l'épouse parfaite du yaourt nature le matin.

Gourmet sauvage la suggère en accompagnement du magret de canard pour jouer la carte du salé-sucré au souper. À vous de choisir.

Points de vente: gourmetsauvage.ca




Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer