Cookening: voyage gastronomique

Aurélie Daniel... (Photo fournie par Cookening)

Agrandir

Aurélie Daniel

Photo fournie par Cookening

(Paris) Un voyageur peut facilement se sentir seul à l'autre bout du monde. Même à Paris, où les résidants ont aussi parfois de la difficulté à se lier avec leurs concitoyens. Ce n'est sûrement pas un hasard si deux sites de partage de repas - aujourd'hui regroupés - y ont vu le jour presque au même moment, en 2013.

Il y a un peu plus d'un an, Aurélie Daniel et une amie ont démarré un projet un peu fou: réunir par l'entremise du site web Beyond Croissant des gens de tous horizons, voyageurs ou Français, autour de repas à partager chez des particuliers. Un mois plus tard, Cédric Giorgi fondait un site semblable, Cookening. Récemment, Beyond Croissant a fusionné avec Cookening, qui compte aujourd'hui plus de 8000 membres dans le monde, dont 250 hôtes (les autres étant inscrits comme invités).

«Nous avons eu la même idée en même temps! C'est un courant qui se répand partout, constate Aurélie. Il y a deux sites semblables aux États-Unis, un en Asie et un autre en Israël, Eatwith, qui est notre plus grand compétiteur. Juste en Europe, il y a aujourd'hui 30 plateformes du genre, certaines moins complètes que d'autres. De notre côté, environ 50% de notre communauté est en France et le reste est disséminé en Europe et ailleurs, où on a de petites communautés», explique la jeune femme, aujourd'hui directrice de l'exploitation pour Cookening.

C'est dans son minuscule appartement typiquement parisien situé près du canal Saint-Martin qu'Aurélie a accepté de recevoir La Presse en octobre dernier, pour un souper en compagnie de trois autres Parisiens d'horizons différents: Bastien, un jeune entrepreneur qui venait tout juste de lancer Jimini's, une entreprise proposant des insectes comestibles, Paul, joueur et maintenant entraîneur de l'équipe de France en hockey sous-marin, et Frédéric, un biographe qui avait décidé de tenter l'expérience après avoir entendu parler de Cookening à la radio.

La nourriture comme liant social

Cookening, c'est d'abord cette idée de provoquer des rencontres autour d'un prétexte: le repas. «L'expérience Cookening est une expérience décomplexée, où le but n'est pas seulement de partager un repas, mais de faire des rencontres improbables avec des gens à qui on n'aurait jamais parlé dans un autre contexte», détaille Aurélie tout en nous servant du vin blanc apporté par les convives en guise d'apéro.

Ainsi, on trouve de tout sur le site: du jeune adulte qui propose un vins et fromages au chef étoilé qui décide d'ouvrir les portes de sa maison. «Pour moi, c'est à la fois un site pour foodies et un site pour faire des rencontres! Si quelqu'un a envie d'inviter des gens chez soi et qu'il est le roi des pâtes au beurre, c'est parfait comme ça! Ce qu'on veut, c'est garder cet aspect très convivial autour d'un repas», résume notre hôte d'un soir.

Abonnée à ce genre de soirée, Aurélie dit accueillir des invités chez elle tous les 15 jours environ, avec des expériences différentes chaque fois, et parfois inusitées, comme lorsqu'elle a reçu une famille d'Ardèche (les deux parents et leurs trois enfants), qui a décidé de s'inviter chez elle à Paris pour célébrer le 18e anniversaire de leur aînée. «C'était lunaire!», image-t-elle.

Et nous? En quelques heures, nous avons dégusté un repas végétarien tout en découvrant l'univers fascinant de l'entomophagie (manger des insectes), en apprenant que le hockey sous-marin est un sport qui existe réellement et en discutant de la peur des araignées, de l'hiver québécois et de la grandeur des appartements parisiens... pour repartir avec la promesse d'accueillir nos nouveaux amis s'ils sont un jour de passage à Montréal, pour un souper typiquement québécois!

Au menu à Paris

> Une lasagne végétarienne bourrée d'excellents légumes encore croquants.

> En accompagnement, une salade verte toute simple, avec huile d'olive et vinaigre balsamique.

> Une délicieuse tarte au chocolat et thé matcha, avec croûte amande et noix de coco.




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Cookening: à deux pas de chez soi...

    Cuisine

    Cookening: à deux pas de chez soi...

    Non seulement le souper Cookening auquel La Presse a assisté à Montréal était le tout premier organisé en sol québécois (et canadien), mais... »

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer