Après 14 ans dans les cuisines du Toqué!, puis de la Brasserie T!, Charles-Antoine Crête a décidé de changer un peu la recette. L'année 2014 sera faite d'itinérance et d'explorations pour le coloré chef de cuisine, qui souhaite maintenant voler de ses propres ailes.

Ève Dumas LA PRESSE

Dans un premier temps, il a été choisi par TV5 Monde pour participer à la version française de l'émission norvégienne Dining With the Enemy. Dans cette série documentaire, Charles-Antoine Crête voyagera dans des zones de conflit avec le journaliste Frédérick Lavoie. Tandis que ce dernier plongera dans les enjeux socio-narcotico-ethnico-politiques qui déchirent des pays comme le Mexique (Chiapas), l'Afghanistan, le Rwanda et la Colombie, le chef tentera de comprendre la culture culinaire de l'endroit. À la fin de l'émission, il préparera un repas qui réunira à table deux personnes de partis ennemis.

«Je n'aurais pas voulu participer à une émission de cuisine ordinaire», affirme le décoiffant trentenaire. On peut dire que le concept d'À table avec l'ennemi n'a en effet rien de banal.

À son retour à Montréal, après quelques semaines de tournage, Crête aidera des amis - Richard Holder et Olivier Farley, propriétaires du Waverly - à ouvrir un resto-bar. Il créera le menu et montera une équipe de cuisine au 4105, boulevard Saint-Laurent, dans un ancien diner fermé puis placardé depuis 1990. Le design de l'endroit sera signé Jean-Pierre Viau, avec Thomas Csano à la direction artistique.

Et après? Après, le chef devrait être prêt à s'installer et à ouvrir son propre restaurant. On n'en sait pas beaucoup pour l'instant. Et pour cause. Charles-Antoine Crête lui-même sait seulement qu'il souhaite s'entourer de gens qu'il aime et faire la meilleure cuisine au monde! À suivre absolument.