Le mariage bière et piscine est une pratique estivale fort populaire. Idéales pour combattre la canicule, voici des nouveautés que vous trouverez sur les tablettes, qui risquent de vous faire apprécier un séjour au bord de l'eau, que ce soit à la piscine, au lac ou à la mer.

Alain McKenna, collaboration spéciale LA PRESSE

Blonde de Chambly

(Unibroue-Sapporo)

Unibroue, en quelque sorte filiale haut de gamme du géant japonais Sapporo, vient d'annoncer la venue, pour l'été, de la Blonde de Chambly. Il s'agit d'une blonde fidèle à ses origines: mousseuse et légèrement voilée, elle se distingue par un goût légèrement épicé typique des produits Unibroue. C'est certainement la bière la plus facile d'approche de la famille.

Alexander Keith's Premium White

Alexander Keith's (AB InBev Labatt)

Du côté de Keith's, la nouveauté vient aussi en blanc, sous la forme d'une Premium White qui, si on se fie à la publicité, se boit accompagnée d'une tranche d'agrume. Pour le goût, car comme d'autres blanches des grands brasseurs, elle n'en possède à peu près aucun. Les blanches québécoises font mieux, sans ajouter de citron ou d'orange. Mais dans une caisse du dégustateur, cette blanche fait meilleure figure que, disons, la Keith's Dark Ale.

La Blonde de l'Anse

(Pit Caribou)

Dans le cas de la Blonde de l'Anse, ce n'est pas la bière qui est nouvelle, c'est la bouteille. Un format plus modeste de 500 ml remplace l'élégant cruchon de 1,9 litre qui, semble-t-il, sera tout de même offert en Gaspésie, lieu d'origine de la brasserie Pit Caribou. Douce et légère, la Blonde est une ale dorée peu houblonnée et facile d'approche, qui défie de cette façon la fausse réputation des bières de microbrasseries, jugées à tort trop fortes pour le commun des mortels.

Or noir

(Saint-Arnould)

Les originaux qui apprécient une bonne vieille Guinness pourraient essayer quelque chose de nouveau en l'Or noir, de la brasserie Saint-Arnould. La Dry Stout de Tremblant est certainement plus corsée, rappelant fortement le café et le caramel comme seules les Stouts savent faire. Beaucoup d'amertume en finale. Quelque chose à essayer au dessert, peut-être...

Vache folle Herkules double IPA

(Microbrasserie Charlevoix)

La microbrasserie Charlevoix propose une double India Pale Ale (IPA), rien de moins, confectionnée à partir d'un houblon allemand exclusif à cette nouveauté de la petite famille des bières Vache folle. Bière forte, à 9% d'alcool, elle s'adresse aux connaisseurs: son amertume est aussi puissante que le laisse suggérer son nom, et termine peu subtilement un goût finement résineux. Sans doute, pour ces amateurs désireux de sortir des sentiers battus.

Pale Ale lime et framboise

(La Barberie)

La Barberie est un brasseur de Québec qui vient de mettre en marché une Pale Ale à saveur de lime et framboise qui fera certainement mieux, sur la langue, que ces produits à la lime bon marché. Offerte en édition limitée, elle est aussi jolie à l'oeil que savoureuse en bouche: la framboise lui confère un goût sucré, qui se termine sur une note de lime qui n'est pas désagréable. Une bière à déguster sur terrasse, évidemment...

Boris bio

(Brasserie Licorne)

La Boris et son flacon rebelle rentrent dans le rang. Celui de la rectitude politique, peut-être? La Boris bio est une lager pâle disponible exclusivement en canettes de 500 ml, légèrement voilée et mousseuse, avec un goût peu prononcé d'agrumes et une finale doucement houblonnée, fait rare pour ce type de lagers. Ça, et l'étiquette biologique, qui accroche l'oeil des acheteurs de produits bio.

Chihuahua mexicaine

(Brasseurs de Montréal)

Parlant de bières à la lime, les Brasseurs de Montréal tentent une percée de ce côté également, avec la Chihuahua mexicaine, une bière légère dotée d'un arôme franc d'agrume. Son goût est plus subtil, ce qui en fait une bière avant tout désaltérante. Sans être très raffiné, il se distingue avantageusement de produits comme la Miller Chill et la Bud Light lime.

La buteuse - Brassin spécial

(Trou du Diable)

La microbrasserie de Shawinigan fait des bières parmi les meilleures sur le marché, la plupart ayant pour défaut d'être rarement embouteillées. La Buteuse, en revanche, le sera sous peu. Il s'agit d'une Ale forte d'inspiration belge destinée avant tout aux fins connaisseurs. À déguster entre amis, au chalet, par une fraîche soirée de la fin août, par exemple, elle illuminera la pièce avec sa teinte orangée. Une bière au goût complexe, grâce à l'utilisation de trois levures, et un vieillissement en fût de chêne.

Rickard's Dark

(Molson Coors)

Face aux ventes déclinantes de leurs grandes marques, les grands brasseurs continuent leur diversification. Comme AB-InBev et sa filiale Alexander Keith's, Molson Coors a profité de l'hiver pour élargir sa gamme Rickard's, incluant une Dark, bière sombre de type porter à laquelle a été ajouté un soupçon de sirop d'érable. Goûteuse, laissant une sensation désagréable de brûlé, elle produit des réactions aux antipodes: on aime ou on déteste totalement.

Miller Chill

(MillerCoors)

La Bud Light lime a connu sa part de succès l'an dernier, ce qui incite SAB-Miller à s'inviter à la fête, avec la Miller Chill, autre bière très légère à laquelle on a ajouté une essence de lime. Bière timide, sans arrière-goût, qui est soudainement sucrée, la Chill ne révolutionnera pas le monde de la bière, et fera fuir les fines bouches, après quelques gorgées seulement.