À l'intersection des rues Saint-Zotique et Saint-Denis, un petit café a tout pour devenir un endroit où l'on crée des habitudes. Contrairement à ce qu'on voit parfois ailleurs, ce n'est pas parce qu'on y sert du bon café qu'on se prend au sérieux. À La brume dans mes lunettes, le service est souriant, affable. «Vous paierez quand vous partirez», nous dit-on, comme une invitation à rester plus longtemps.

Publié le 17 nov. 2015
Marie-Eve Morasse LA PRESSE

Et puis il y a l'odeur des scones à peine sortis du four qui force à la consommation. Ceux auxquels nous avons goûté - canneberges, amandes et sirop d'érable - se mariaient fort bien avec le café. À La brume dans mes lunettes, on s'approvisionne auprès du torréfacteur montréalais Dispatch et on sert le café dans de petites tasses colorées d'une autre époque.

Comme dans un bar, on s'installera au comptoir pour regarder le barista travailler. Lors de notre passage, beaucoup de clients travaillaient aussi. L'ambiance est estudiantine, mais plus que le cliquetis des claviers, on y entend aussi des conversations, une autre rareté dans certains cafés, où parler est presque devenu un acte subversif.

Si le café n'est pas notre «tasse de thé», on ira à La brume dans mes lunettes entre 14h et 18h, puisqu'on y sert le thé à l'anglaise tous les jours. Le midi, on sert un repas qui varie selon l'humeur du moment.

378, rue Saint-Zotique Est, Montréal

Visitez la page Facebook du café: facebook.com/labrumedansmeslunettes

PHOTO IVANOH DEMERS, LA PRESSE

Le café La brume dans mes lunettes s’est installé à l’intersection des rues Saint-Zotique et Saint-Denis, dans l’arrondissement de Rosemont–La Petite-Patrie.