Source ID:; App Source:

«Ma fille de 3 ans ne veut plus aller à la toilette»

Dre Nadia Gagnier... (Photo fournie par Canal Vie)

Agrandir

Dre Nadia Gagnier

Photo fournie par Canal Vie

Dre Nadia Gagnier
Le Soleil

Question: Ma petite fille de trois ans est propre depuis un mois et demi, de jour et de nuit. Nous avons réussi cela en une seule étape! Mais, depuis une semaine et demie, elle ne veut plus aller faire ses selles dans la toilette. Elle me disait que cela lui faisait mal. Alors, je me suis dit qu'elle était sûrement constipée. Nous avons résolu ce problème, mais maintenant, elle me dit qu'elle ne veut plus y aller. Nous avons tout essayé : récompenses, conséquences... Sans aucun résultat. Que faire?

Réponse: L'apprentissage de la propreté peut se faire entre les âges de deux et quatre ans. Chaque enfant est différent. Certains experts prétendent qu'il est possible d'entraîner un enfant à la propreté en une seule journée grâce à des techniques de psychologie comportementale, alors que d'autres affirment plutôt qu'il faut respecter le rythme de développement et l'apprentissage de l'enfant.

De mon côté, je crois qu'un mélange des deux peut donner un bel équilibre. C'est-à-dire qu'il est préférable d'attendre qu'un enfant démontre les signes qu'il est prêt à faire cet apprentissage (ex. : il ne mouille pas sa couche pendant plus de deux heures, il se réveille de ses siestes au sec, il est capable de dire quand sa couche est souillée et réclame qu'on l'aide à se changer...), avant de lui enseigner comment faire et de l'y encourager à l'aide de récompenses. Remarquez que je ne parle pas de punition... et c'est voulu. Punir un enfant parce qu'il s'est échappé ou parce qu'il n'est pas motivé à aller sur le petit pot ne l'encouragera pas à le faire. Au contraire, cela rendra l'expérience de l'apprentissage de la propreté très négative et risque de retarder le processus. Il faut tout simplement lâcher prise et éviter de mettre de la pression sur le dos de l'enfant. Il faut également éviter les luttes de pouvoir.

Dans le cas de votre fille, il est vrai qu'un problème de constipation a pu causer une «rechute» au niveau de l'élimination des selles. Même si le problème de constipation est maintenant réglé, elle a probablement associé l'élimination des selles à la douleur et une peur est restée en elle. Pour augmenter sa motivation, je vous suggère de placer un panier ou un bol rempli d'une vingtaine de petits sacs à surprise dans la salle de bains. Si votre fille se montre curieuse, expliquez-lui que c'est pour le moment où elle aura à nouveau envie d'éliminer ses selles dans la toilette ou le petit pot. Mais, c'est à elle de décider quand elle commencera le processus... il n'y a pas de pression! Bonne chance!




Les plus populaires : Société

Tous les plus populaires de la section Société
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer