Source ID:582962; App Source:cedromItem

Ci-gît la famille américaine typique

Selon une étude de l'Université du Maryland, les couples... (Photo Archives La Presse)

Agrandir

Selon une étude de l'Université du Maryland, les couples mariés avec enfants constituent 45 % des familles américaines.

Photo Archives La Presse

Richard Hétu

Collaboration spéciale

La Presse

(NEW YORK) On s'en doutait. Même aux États-Unis, la famille traditionnelle où le père travaille et la mère demeure à la maison est en déclin. En fait, pour la première fois de l'histoire du pays, il est devenu impossible de désigner un modèle qui regroupe la majorité des familles, selon une étude de l'Université du Maryland publiée hier. Quatre chiffres pour comprendre à quel point la famille américaine s'est diversifiée.

65%

À la fin des années 50, sur un échantillonnage représentatif de 100 enfants américains âgés de moins de 15 ans, 65 vivaient au sein d'une famille dont le père travaillait et la mère était au foyer. Aujourd'hui, seulement 22 se retrouvent dans une telle situation. L'auteur de l'étude de l'Université du Maryland, le sociologue Philip Cohen, fournit une autre donnée pour illustrer la disparition de la famille typique. «En 1960, vous auriez eu 80% de chance que deux enfants choisis au hasard aient la même situation. En 2012, cela tombe à 50% pour chacun des deux», écrit-il.

34%

S'il n'y a plus aujourd'hui aux États-Unis de modèle familial regroupant la majorité des enfants de moins de 15 ans, une pluralité d'entre eux - 34% - sont élevés par un père et une mère qui travaillent. L'autre modèle le plus fréquent aux États-Unis est la famille monoparentale: 23% des enfants sont élevés par une mère célibataire et 3% par un père célibataire. Selon l'étude de l'Université du Maryland, les écarts économiques et scolaires entre les enfants de familles monoparentales et les enfants de familles traditionnelles sont beaucoup plus prononcés aux États-Unis que dans la plupart des pays riches.

7%

La catégorie n'intéressait même pas le Bureau du recensement dans les années 60, elle représente pourtant une portion non négligeable des situations dans lesquelles se retrouvent aujourd'hui les enfants américains de moins de 15 ans: pas moins de 7% d'entre eux sont élevés par un parent qui cohabite avec un partenaire hors mariage. Cela dit, l'Université du Maryland n'a pas de données sur les enfants élevés par des parents homosexuels. «On en parle beaucoup, mais il y en a trop peu», dit le professeur Cohen. Ils sont en fait moins nombreux que les enfants élevés par des grands-parents, une catégorie qui regroupe 3% d'entre eux.

45%

Le déclin du mariage: c'est un fait marquant de l'évolution récente de la société américaine, selon Philip Cohen. Dans les années 50, les couples mariés avec enfants constituaient deux tiers des familles américaines. Aujourd'hui, ils ne représentent plus que 45% d'entre elles. Selon le sociologue, ce déclin est dû en partie à la plus grande indépendance des femmes. De 1960 à 2012, le taux d'emploi chez les femmes âgées de 30 à 34 ans est passé de 30,1% à 71%. Durant la même période, le pourcentage des femmes du même âge ayant décroché au moins un baccalauréat est passé de 7% à 40,1%.




Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer