Source ID:; App Source:

Portrait de famille: les Attorre-Parent

Karine Attorre, 32 ans, mère superactive et future... (PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE)

Agrandir

Karine Attorre, 32 ans, mère superactive et future boxeuse. Samuel Parent, 32 ans, le pilier de la famille. Alexis Delorme, 9 ans, le grand frère sportif. Thomas Parent, 4 ans, le ricaneur, alias «Lightning McQueen». Marie-Lou, 2 ans, la courageuse qui veut participer à tout.

PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE

Marie-France Léger
La Presse

Les Attorre-Parent mènent leur quotidien en tentant de demeurer sans cesse positifs. Karine, qui souhaitait être professeure de maternelle, a joint l'utile à l'agréable en ouvrant une garderie à la maison. Samuel, le père, a des horaires assez lourds pendant sa semaine de travail, de 7h à 19h, mais il contribue au maximum pendant ses jours de congé et le week-end. Ils partagent leur vie avec leurs trois enfants, Alexis, né d'une première union, Thomas et Marie-Lou, atteinte de fibrose kystique.

1. Travailler à la maison

Karine s'occupe d'une garderie à la maison depuis la naissance de son premier fils. «On s'en sort super bien. Sans la garderie, je ne vois pas comment je ferais.» Thomas et Marie-Lou sont tous les deux avec leur maman durant la journée, avec d'autres enfants. C'est donc idéal pour réduire les déplacements et la pression qui vient avec ceux-ci. C'est également plus simple pour Marie-Lou, qui peut faire de belles grandes siestes sans être dérangée. «Et moi ça me permet de préparer le souper pendant le dodo», se réjouit Karine.

2. S'occuper d'un enfant malade

La petite Marie-Lou souffre de fibrose kystique. L'enfant est très sensible aux virus et Karine est soulagée de l'avoir sous les yeux pendant la journée. La fillette a reçu un diagnostic à l'âge de 3 mois. Elle a été hospitalisée de nouveau dernièrement, une épreuve difficile pour la petite famille. «À la maison, Marie-Lou suit son traitement deux fois par jour. Ça se passe bien, "on regarde" la télévision à ce moment-là.» La fillette bénéficie également d'un traitement à l'eau salée pour humecter ses bronches, un choix naturel et avant-gardiste, conseillé par le Children's Hospital de Montréal.

3. Composer avec les horaires de papa

Samuel enchaîne des journées de 12 heures au travail, pour profiter de trois ou quatre jours de congé par la suite. «Quand Samuel est là, il fait pas mal tout», indique Karine. Il joue avec les enfants dehors, les amène faire des courses, les accompagne à leurs rendez-vous ou à leurs activités. Lorsqu'il travaille, les enfants l'attendent pour le coucher ou, quand c'est possible, il leur donne le bain ou s'occupe de Marie-Lou avant le dodo.

4. Des activités par-dessus tout

Les membres de la famille font beaucoup d'activités, chacun a son passe-temps: Alexis joue au soccer, Thomas fait de l'autodéfense, Karine, de la boxe. Pour elle, c'est une façon de faire sortir la tension accumulée. «Je fais de la boxe deux soirs par semaine», assure celle qui veut continuer à s'y donner à fond. Le samedi matin, les enfants sont ensemble pour un cours d'autodéfense, qui inclut du cardio et de la boxe. «Marie-Lou vient avec nous et essaie de les imiter.» Il ne faut pas non plus oublier la catéchèse toutes les deux semaines. Mais la plus belle activité familiale, c'est de faire le marché ensemble, le dimanche matin dès 8h30!




Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer