Source ID:; App Source:

Les parcours de course préférés de nos journalistes

La Presse

Yves Boisvert: Les îles du parc Jean-Drapeau

Pour oublier le difficile et l'inutile, y a le tour de l'île, disait M. Leclerc. Ben moi, j'en ai deux, une vraie, Sainte-Hélène, et une inventée, Notre-Dame. Par le pont Jacques-Cartier, celui de la Concorde ou Victoria, elles sont là à toiser la ville. À leur mieux par temps gris, dans la brume d'automne, mais pourquoi pas dans la brunante d'un mardi d'avril? Sauf les belles fins de semaine, c'est incroyablement peu fréquenté. Parcours plat sur le pourtour, bonnes côtes par le travers. Marmottes côté vert, hérons et cormorans côté bleu.

Pierre Foglia: Au détour d'un hôtel

Dans une ville inconnue prendre à droite en sortant de l'hôtel, ou a gauche, ou enfiler l'avenue devant, courir au hasard, au bout d'une heure environ... «Taxi: hôtel Bellevue s'il vous plait !» Une fois, à Bucarest où j'étais pour couvrir un combat de boxe, je ne me souvenais plus: hôtel... hôtel... merde! Le chauffeur m'a mené d'hôtel en hôtel: celui-là? Non. Celui-là? Non. Celui-là? Yé. Hôtel Europa, c'était pourtant pas difficile, Europa.

Marie-Claude Lortie: Pour la vue sur Montréal

Faire une boucle en prenant Summit Circle à partir du belvédère jusqu'à Oakland, tourner à droite sur Oakland, jusqu'à Shorncliffe, à gauche jusqu'à Surrey Gardens, à droite sur Surrey jusqu'à l'arrière de l'oratoire, demi-tour en tournant autour du terre-plein et retour jusqu'à Summit Circle et reprendre Summit Circle jusqu'au belvédère. Summit tout seul c'est 1,5 km, la boucle au complet de Summit circle + Surrey jusqu'à oratoire = 2,5 km

Mais la beauté de ce circuit, c'est que c'est un cercle. On le fait le nombre de fois qu'on veut, selon la distance nécessaire pour l'entraînement.

Vincent Marissal: Le plus beau terrain de jeu à Montréal

Il y a plusieurs façons d'«attaquer» le Mont-Royal. Mais peu importe le parcours choisi, ce parc extraordinaire demeure le plus beau terrain de jeu pour un coureur à Montréal. De la verdure, des arbres énormes, le silence, de bonnes montées, des escaliers et même un furtif renard roux, si vous êtes chanceux. Pour faire un circuit de 8-10 kilomètres: partez de la statue sur Parc, montez le chemin Olmstead (ou la rue Camilien-Houde pour une pente plus forte) jusqu'au sommet, faites-y un, deux ou trois tours selon vos jambes puis redescendez par le cimetière du Mont-Royal, retour sur l'avenue du Mont-Royal, vers la rue Parc.

Sophie Allard: Hérons et coucher de soleil

Départ : piste cyclable du bassin de La Prairie. Je prends vers l'ouest, toujours en longeant le fleuve. La première portion du parcours est peu intéressante, malgré la vue sur Montréal, mais me voilà récompensée après trois kilomètres lorsque je traverse le parc de la Promenade, à Candiac, où des kayakistes s'apprêtent à se mouiller. Je poursuis sur la piste cyclable du boul. Marie-Victorin, à Sainte-Catherine. Je prends le pont Kateri-Tekakwitha, aux écluses, et j'arrive sur l'île aux Hérons au septième kilomètre. Entre les pique-niqueurs, les enfants qui jouent et les promeneurs, je recharge mes batteries au son des rapides. Je complète la boucle de cet ancien camping. Aller : 8 km. Il faut ensuite revenir... Splendide au coucher de soleil.

Silvia Galipeau: Le tour du parc

Quand on habite à deux pas d'un aussi grand parc, le trajet s'impose : Pour un 5 km sans se casser la tête, deux tours complets du parc La Fontaine : partez de n'importe quel coin, disons du coin de la rue Cherrier et Parc Lafontaine, poursuivez jusqu'à Rachel, puis jusqu'à Papineau, puis jusqu'à Sherbrooke, en revenant jusqu'au point de départ, coin Cherrier. Pour un dix, il suffit de faire 4 tours. Attention, pour éviter de vous blesser, favorisez les petits chemins de terre et évitez les trottoirs.  Pour les sorties plus longues (10 km ou plus), j'aime beaucoup me servir du site www.mapmyrun.com: il suffit de rentrer une ville pour que sa carte apparaisse. Tracez ensuite votre chemin pour mesurer vos distances, et le tour est joué.

Jean-Pascal Beaupré: Le parcours parfait du débutant

Le Parc de la Cité, c'est l'oasis naturel au coeur de l'arrondissement Saint-Hubert. On y retrouve un parcours asphalté d'environ 2,7 km qui fait le tour du vaste lac artificiel, où on peut y admirer canards, hérons et outardes. Relativement plat, avec quelques petites côtes. Parfait pour un débutant. Facilement accessible par les rues Gaétan-Boucher, des Orchidées et Julien-Bouthillier.

Simon Kretz: Vue sur le lac Saint-Louis

Lachine, du parc Summerlea au parc René-Lévesque (8 à 12 km)

Intérêts: Jamais sur la route. Vue spectaculaire sur le lac Saint-Louis.

Départ: parc Summerlea, à l'intersection du boulevard Saint-Joseph et de la 53e avenue, à Lachine. Courez vers l'est en suivant la rive du lac Saint-Louis et la piste cyclable. Au km 2, la jeté du parc Saint-Louis (et son phare) est populaire auprès des pêcheurs. De là, deux autres kilomètres vous séparent de l'écluse de Lachine et de la spectaculaire presqu'île du parc René-Lévesque. Vous pouvez dès lors revenir sur vos pas, ou faire durer le plaisir dans la presqu'île du parc René-Lévesque (un peu plus de trois km de plus au compteur).




Les plus populaires : Société

Tous les plus populaires de la section Société
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer