Le «pape» de la cuisine d'avant-garde, le chef catalan Ferran Adria, a annoncé lundi que son restaurant elBulli, situé au nord de Barcelone (nord-est), deviendrait une fondation privée gastronomique à partir de 2014, après deux ans de fermeture.

Mis à jour le 22 févr. 2010
AGENCE FRANCE-PRESSE

Cette «Fondation elBulli» sera «la fondation de tous les amoureux de la gastronomie d'avant-garde : cuisiniers, sommeliers, professionnels de salle, gastronomes, penseurs créatifs (...), un vivier de nouvelles idées et de talents», a expliqué Ferran Adria à l'occasion d'un forum gastronomique à Saint-Jacques de Compostelle (nord-ouest).«Les créations gastronomiques, fruits des travaux de l'équipe de cuisine de la fondation, pourront être goûtées chaque année à partir de 2014 pendant une période déterminée et par un certain nombre de convives», a-t-il ajouté, confirmant qu'elBulli ne serait plus un restaurant conventionnel.

Ferran Adria avait fait sensation dans le monde de la haute gastronomie en annonçant le 26 janvier à Madrid la fermeture pendant deux ans d'elBulli, en 2012 et 2013, afin de se ressourcer dans la création.

Situé sur le littoral catalan, à Cala Montjoi, à 150 kilomètres de Barcelone, cet établissement trois étoiles au guide Michelin, a été classé à plusieurs reprises «meilleur restaurant du monde» par la revue britannique «Restaurant».

Ferran Adria a révolutionné la haute gastronomie depuis le milieu des années 1990 avec sa cuisine dite «moléculaire», un terme qu'il réfute, en mettant au point une gamme de gélifiants, d'épaississants, d'émulsifiants et de kits à base d'éléments naturels pour reproduire ses recettes.

Il a souligné lundi au Forum gastronomique Santiago'10 que la future Fondation elBulli serait «un think-tank de créativité gastronomique».

Celle-ci «accordera chaque année entre 20 et 25 bourses à des cuisiniers et membres du personnel de restaurants qui travailleront en commun avec l'équipe créative de la Fondation» et dont la sélection sera «très exigeante» et rigoureuse.

Toutefois cette fondation ne sera pas une école et «travaillera en synergie avec d'autres disciplines comme le design, l'art, la communication créative», a expliqué dans un communiqué l'équipe d'elBulli.

Cette fondation qui sera «complémentaire» de la fondation Alicia de Ferran Adria sur l'alimentation et les sciences, fera connaître ses découvertes par des livres, des productions audiovisuelles ou par internet.

L'équipe d'elBulli va parallèlement travailler à une «grande encyclopédie sur la cuisine contemporaine, un ouvrage exhaustif, très détaillé sur les méthodes créatives, les études sur les produits, les nouvelles élaborations, techniques, concepts et styles qui ont marqué l'évolution de la cuisine dans les dernières décennies», a encore indiqué elBulli dans son communiqué.

Enfin, le bâtiment du restaurant elBulli sera transformé pour «assouvir ces nouveaux projets», avec un projet de création d'une salle audiovisuelle et d'une bibliothèque, mais «la salle-à-manger restera intacte (...) vu son caractère emblématique».