Source ID:f15a80e5-13d8-40ae-94ec-6e51b5d12618; App Source:alfamedia

Vins: cinq cuvées québécoises à goûter

Négondos, Orélie 2017... (Photo tirée du site du vignoble)

Agrandir

Négondos, Orélie 2017

Photo tirée du site du vignoble

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Nouveaux vins
Nouveaux vins

Chaque semaine, notre collaboratrice Karyne Duplessis Piché vous présente quelques-unes des nouvelles cuvées disponibles (en quantité de 100 caisses et plus) à la Société des alcools du Québec (SAQ). »

Karyne Duplessis Piché

Collaboration spéciale

La Presse

La production de vin a débuté au Québec il y a près de 40 ans et elle s'est beaucoup transformée au cours des dernières années. Les produits sont plus diversifiés, leur qualité est à la hausse, et plusieurs vignerons se démarquent avec des vins audacieux et résolument contemporains. Envie de boire québécois? Voici cinq vins à essayer.

Pionniers du bio

Depuis notre passage en 2011 dans le rang Saint-Vincent, à Mirabel, le domaine des Négondos semble avoir peu changé. Et pourtant!

Carole Desrochers, la première vigneronne bio du Québec, a donné un coup de jeunesse à sa production, aussi bien par le look coloré et moderne de certaines de ses étiquettes qu'avec ses vinifications.

Une chose n'a toutefois pas changé: la vigneronne croit toujours au potentiel des cépages hybrides qui s'adaptent bien au climat du Québec.

Les cuvées des Négondos sont produites en petites quantités. Une version pétillante du populaire vin orange «Julep» sera bientôt mise en vente, mais il y aura seulement 288 bouteilles.

En plus grande quantité, les cuvées Orélie et Chesnaie, un blanc et un rouge élevés en fûts de chêne, sont plus faciles à trouver.

Négondos, Orélie 2017, 21 $ au vignoble

Les Vents d'Ange Cuvée Catherine 2017... (Photo fournie par la SAQ) - image 2.0

Agrandir

Les Vents d'Ange Cuvée Catherine 2017

Photo fournie par la SAQ

Petite douceur

La famille Lauzon cultive des légumes depuis plusieurs générations à Saint-Joseph-du-Lac, au nord-ouest de Montréal.

À la fin des années 90, elle a planté de la vigne non pas dans le but de produire du vin, mais plutôt pour vendre des raisins de table.

On se réjouit qu'elle ait changé son fusil d'épaule: les vins qu'elle produit avec des variétés moins connues sont étonnants.

C'est le cas de la cuvée Catherine, un assemblage de Kay Gray, de Swenson White, de Prairie Star et de Castel. Ses arômes de fleurs et de fruits jaunes se retrouvent aussi bien au nez qu'en bouche.

Le vin n'est pas tout à fait sec, mais les quelques grammes de sucre résiduels en font un délicieux compagnon pour les fromages.

Les Vents d'Ange Cuvée Catherine 2017, 14,40 $ (11833690)

Domaine Le Grand Saint-Charles Vidal 2017... (Photo fournie par la SAQ) - image 3.0

Agrandir

Domaine Le Grand Saint-Charles Vidal 2017

Photo fournie par la SAQ

L'autre visage du vidal

Les vignerons du Québec se sont d'abord fait connaître par leur production de vin de glace.

Leur cépage fétiche était le vidal, un hybride français qui présente des arômes de fruits tropicaux.

Cette variété est aussi utilisée dans la production de vin sec, et les cuvées sont toujours aussi parfumées.

Ce vin du domaine Le Grand Saint-Charles sent l'abricot, la pomme, le miel et les fleurs. Son attaque en bouche est croquante et ses notes de fruits mûrs se fondent dans une trame minérale.

C'est tellement bon et vendu à un prix fort raisonnable.

Domaine Le Grand Saint-Charles Vidal 2017, 17,25 $ (12564495)

Vignoble Sainte-Angélique, La vie en bulles 2016... (Photo fournie par le vignoble) - image 4.0

Agrandir

Vignoble Sainte-Angélique, La vie en bulles 2016

Photo fournie par le vignoble

Des bulles

Le vignoble du Québec ne se résume pas à la Montérégie et aux Cantons-de-l'Est. La preuve, Geneviève Poulin et Nicholas Carrière cultivent la vigne dans l'Outaouais et leurs produits sont réussis, autant en blanc qu'en rouge.

Ils commercialisent également un mousseux élaboré comme un champagne qui mérite une visite dans l'Outaouais.

La vie en bulles est un assemblage de saint-pépin, d'adalmiina et d'osceola muscat. Le tout a passé 12 mois sur lattes et n'a pas été dosé, ce qui veut dire qu'on n'y a pas ajouté une liqueur d'expédition sucrée.

Le résultat? Un mousseux hyper floral aux arômes de fleurs de pommier, de fruits jaunes, de pâte d'amande et de miel. Les bulles sont très fines, quoique peu persistantes, et délicieuses!

Vignoble Sainte-Angélique, La vie en bulles 2016, 27 $

Domaine St-Jacques Classique Blanc 2017... (Photo fournie par la SAQ) - image 5.0

Agrandir

Domaine St-Jacques Classique Blanc 2017

Photo fournie par la SAQ

Ode aux hybrides

Grâce à des techniques de protection en hiver (et au réchauffement climatique), les variétés de raisin vitis viniferas comme le chardonnay, le pinot gris ou le pinot noir sont de plus en plus répandues au Québec.

Elles donnent des vins impeccables et élégants comme plusieurs cuvées du Domaine St-Jacques, à Saint-Jean-sur-Richelieu.

Le vignoble cultive aussi des hybrides. Son assemblage de seyval blanc et de vidal est une démonstration de ce qui se fait de mieux au Québec avec nos cépages et notre climat.

Le blanc est subtilement parfumé avec des notes d'agrumes et de fleurs. Il est vif, sec et très rafraîchissant.

À ce prix, aucune raison d'acheter un vin étranger pour l'apéro ou pour accompagner les huîtres de l'automne.

Domaine St-Jacques Classique Blanc 2017, 15,45 $ (11506120)




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer