Chaque semaine, inspirée par ses voyages dans les vignobles du monde entier, la réputée sommelière Véronique Rivest vous propose de découvrir trois vins en vente au Québec.

VÉRONIQUE RIVEST LA PRESSE

Un vin différent et délicieux

Dominio de Tares est le producteur. Estay, c'est la cuvée, qui est élaborée dans la région de Castilla y León. Le cépage prieto picudo en est originaire.

Riche en polyphénols, il donne des vins colorés et tanniques. Celui-ci offre un nez de fruits noirs mûrs, de kirsch et de violette, avec un peu de cacao (élevage de six mois en barriques de chêne français et américain).

Dense en bouche, mais sans manquer de fraîcheur ni d'éclat - les vignes sont cultivées à 850 m d'altitude.

Des parfums de tabac, de garrigue et de thé noir ajoutent de la complexité. Sec et fruité, avec des tannins fermes. Différent et délicieux.

À servir avec un plateau de charcuteries, du jamón, des fromages durs, comme un Manchego, ou une viande rouge grillée ou braisée avec des champignons.

Garde: de 4 à 6 ans

Dominio de Tares Estay Prieto Picudo Vino de la Tierra de Castilla y León 2015, 18,25 $, (13802571), 14,5 %

Un dolcetto exemplaire

Le dolcetto est un cépage que j'affectionne particulièrement. Il donne des vins très fruités, au caractère gouleyant, mais aussi tannique.

Comme du gamay gonflé aux stéroïdes. Et celui de Luciano Sandrone est toujours délicieux. D'une couleur violet intense, il offre des arômes de fruits noirs et d'herbes aromatiques avec une pointe florale.

Très sec, il est frais et tonique en bouche, avec des tannins fins, mais fermes. Un très bon exemple de ce qu'est le dolcetto.

À servir légèrement rafraîchi, avec un hamburger à l'agneau, des saucisses grillées ou un tartare de boeuf.

Garde: de 3 à 5 ans

Luciano Sandrone Dolcetto d'Alba 2016, 25,35 $, (10456440), 13 %

Puissant et fin Chinon

PHOTO FOURNIE PAR LA SAQ

Luciano Sandrone Dolcetto d'Alba 2016

Superbe cabernet franc, issu de vignes de 40 ans en moyenne, cultivées en bio sur des sols argilosableux.

Le nez est complexe, mais retenu, et s'ouvre beaucoup à l'aération. Des arômes de fruits rouges et noirs, de violette, d'encre, de fumée, de graphite.

Tout aussi complexe en bouche, avec beaucoup de fraîcheur, de la densité et de la mâche, et des tannins bien présents, au grain fin.

Un Chinon puissant, mais aussi fin, que je garderais même un an ou deux avant d'ouvrir, pour lui laisser le temps de mieux s'intégrer. Pas donné, mais il vaut largement son prix.

Garde: de 8 à 12 ans

Domaine Grosbois Gabare Chinon 2017, 30,50 $, (13096110), 13 %, bio

PHOTO FOURNIE PAR LA SAQ

Domaine Grosbois Gabare Chinon 2017