Source ID:; App Source:

La recommandation de la semaine

Jamais on ne se lasse de chablis... D'un très bon millésime pour la Bourgogne,... (Photo Alain Roberge, La Presse)

Agrandir

Photo Alain Roberge, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jacques Benoit
La Presse

Jamais on ne se lasse de chablis... D'un très bon millésime pour la Bourgogne, celui-ci s'affiche avec un bouquet délicat, pour l'heure peu expressif, mais doté, comme il se doit, de cette note minérale que ces vins puisent dans leur sous-sol riche en fossiles de coquillages très anciens.

De corps moyen comme chablis, ses saveurs sont relevées, rehaussées qu'elles sont par un reste de gaz carbonique, le vin ayant toute l'acidité souhaitable, avec aussi une bonne persistance.

Une petite partie de ce vin (10%) est vinifié et élevé en pièces bourguignonnes (229 L), le reste en cuves inox, mais on ne détecte aucun boisé à la dégustation. 12,5% (1757 caisses). Garde: 2014-2016.

Chablis 2012 Champs Royaux William Fèvre 24,95$ (276436)

16,5




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Politiquement correct

    Jacques Benoit

    Politiquement correct

    À l'approche de l'été, nous republions cette semaine un amusant texte de Jacques Benoit qui avait eu un certain écho, en 2006. Les vins dont il est... »

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer