Encore très jeune, ma collègue Karyne Duplessis Piché se permet... quelques remarques on ne peut plus osées sur l'accord des vins et des mets dans Vive le vin!, paru récemment aux Éditions La Presse.

Mis à jour le 25 déc. 2013
Jacques Benoit LA PRESSE

«Des dizaines de vins peuvent accompagner le même plat. Il suffit de faire vos propres essais», écrit-elle dans cet ouvrage, où elle aborde, principalement sous forme de questions-réponses, de multiples sujets concernant le vin.

Elle ajoute, de façon encore plus osée: «Un accord réussi est un accord qui vous plaît.»

C'est (comment dire?) rafraîchissant. Et elle a raison.

La dinde de Noël, servie traditionnellement avec une farce fort goûteuse, est un bon exemple de mets pouvant s'accommoder de nombreux vins rouges.

Quels vins servir avec ce plat?

Médaillée d'argent au concours du Meilleur sommelier du monde 2013, à Tokyo, Véronique Rivest, qui est chargée de la section accords du Guide du vin Phaneuf 2014 (Éd. de l'Homme), de Nadia Fournier, ne fait pas de recommandations en ce qui concerne la dinde.

Toutefois, les vins qu'elle recommande pour le faisan, la perdrix et la pintade peuvent aussi, à mon sens, très bien mettre en valeur la dinde, celle-ci étant également en mesure de leur rendre la pareille: «Rouge relevé (Morey-Saint-Denis, Saint-Estèphe, Pomerol, Graves, Brunello di Montalcino, Cabernet Sauvignon de Californie), de préférence avec de l'âge», indique-t-elle.

Dans Harmonisez vins et mets (Éd. de l'Homme), Jacques Orhon y va, pour la dinde farcie aux marrons ou aux noix, de suggestions additionnelles: Madiran, Faugères, Minervois, Breganze Cabernet de la Vénétie, etc. Vins qu'il présente comme des «rouges de caractère».

Bref, la sommelière et le sommelier s'entendent sur le fait qu'il faut, pour se mesurer à un plat aux saveurs bien affirmées tel que la dinde de Noël, des vins charpentés, goûteux.

Sans oublier le fait qu'il faut opter, afin d'obtenir un accord réussi... pour un vin qu'on aime, comme le suggère Karyne Duplessis Piché.

Voici donc, par ailleurs, un choix bien personnel de vins rouges susceptibles de glorifier la dinde.

***

Graves 2009 Château Haut Selve

21,40$

(11095068)

Très coloré, quasi opaque, ce bordeaux rouge vendu à prix raisonnable se présente avec un bouquet ample, quoique plutôt tout d'une pièce pour l'instant, associant fruits rouges et fruits noirs. La bouche est typée 2009, bien en chair donc, avec du corps, des tannins gras, aimables, et une bonne persistance. Très bon, sans que ce soit le plus fin des bordeaux. 50% Cabernet Sauvignon et 50% Merlot, avec élevage en fûts dont un tiers de neufs. 13,5% (87 caisses). Garde: 2013-2017.

16,8

California 2010 Contra bonny doon vineyard

23,35$

(11320587)

Curieux vin rouge de Californie, élaboré avec les fruits d'un vignoble complanté de cinq variétés différentes (Carignan, Grenache, Mourvèdre, Petite Syrah et Zinfandel), au bouquet épicé, nuancé et donnant l'impression qu'on y trouve de la Syrah, ce qui n'est pas le cas. Vin plus que moyennement corsé, velouté, ses saveurs sont relevées par des arômes rappelant les raisins rouges secs, et assez soutenues pour accompagner la dinde. Élevage en foudres de chêne français. Savoureux. 14,5% (141 caisses). Garde: 2013-2015.

16,5

Vacqueyras 2011 Domaine des Genêts Delas

22,50$

(11194066)

Bien coloré sans être opaque, ce vin du sud de la vallée du Rhône se montre alléchant d'entrée de jeu grâce à son bouquet net, très Grenache, et qui a de l'éclat. D'une bonne concentration, ses saveurs de fruits noirs sont tout aussi franches que l'annonce le bouquet, le tout bâti sur des tannins qui ont de la fermeté, mais dépourvus de rugosité. 70% Grenache et 30% Syrah, avec élevage en cuves inox uniquement. Très bon. 14,5% (80 caisses). Garde: 2013-2017?

17

Hawkes Bay 2010 The Navigator Alpha Domus

25,65$

(11305643)

Beau vin rouge de cépages bordelais de Nouvelle-Zélande, au bouquet nuancé, aux notes discrètes de cuir et de cacao, de sorte qu'on pourrait penser avoir affaire à un bordeaux à l'aveugle. Nettement plus que moyennement corsé, charnu, ses tannins sont bien enrobés, et il a une bonne longueur en bouche. Délicieux. 40% Merlot, 35% Cabernet Sauvignon, 13% Cabernet franc et 12% Malbec avec élevage en fûts de chêne français (70%) et américain (30%), dont au total 40% de neufs. 14% (67 caisses). Garde: 2013-2016.

16,8

Savigny-les-Beaune 2011 Les Bourgeots Simon Bize&Fils

48,50$

(11802877)

Même s'il est peu corsé et peu concentré, le bon bourgogne a entre autres l'étonnante faculté de tenir tête à des mets bien goûteux, dont la dinde... Fin, distingué, se présentant avec un bouquet au charme certain, ce Savigny-les-Beaune, tout au plus de corps moyen, équilibré et aux tannins tendres, en est un très bon exemple. 100% Pinot noir, bien sûr, avec élevage en pièces bourguignonnes (228 L), dont 20% de neuves. 13,5% (74 caisses). Garde: 2013-2018.

17,2



Barème


12-13 CORRECT 14-15 BON 16-17 TRÈS BON 18-19 EXCELLENT 20 EXCEPTIONNEL