Le terroir finit toujours par dominer le ou les cépages, a déjà écrit Émile Peynaud, aujourd'hui décédé et qui fut le plus grand et le plus influent oenologue du XXe siècle.

Jacques Benoit LA PRESSE

Il voulait dire par là qu'après un certain nombre d'années, disons au moins 10 à 15 ans, les caractéristiques propres aux cépages se trouvaient à être supplantées par celles du terroir. Exemple: un vin rouge, disons, d'appellation Saint-Estèphe, au départ très semblable par ses arômes et sa texture à de nombreux autres vins du Médoc et qui, avec le temps, se modifie et acquiert cette austérité - on pourrait même dire une certaine sévérité - caractéristique de cette appellation.

Autre cas... médusant, devant lequel je me suis personnellement retrouvé il y a quelques semaines: l'aptitude des vins rouges élaborés avec de vieilles vignes de Grenache à évoluer de façon insoupçonnée, et tout à fait harmonieuse. Était-ce l'âge des vignes, ou une conjugaison terroir-cépage donnant naissance à ce qu'on pourrait qualifier de miracle du vin? Toujours est-il que le Châteauneuf-du-Pape 1986 Domaine du Vieux Télégraphe goûté ce jour-là, âgé donc de 23 ans, était, tout bonnement, une merveille. Et un grand vin. Souple, complexe, sans une ride, ce vin avait merveilleusement tenu et se présentait, sur le plan aromatique, comme ce qui aurait été... un grand vin de Syrah, genre Côte Rôtie, métissé avec un grand bourgogne rouge. Pourtant, du moins à ma connaissance, les vins dans lequel le Grenache domine, comme c'est le cas pour celui du Vieux Télégraphe (au moins 75% de l'assemblage dans ce cas), ont tendance à ne pas très bien tenir.

Comment expliquer cela?

Interrogé par courriel, Daniel Brunier, copropriétaire de ce domaine avec son frère Frédéric, en donna l'explication suivante: les vieilles vignes de Grenache, de 40 ans et plus et donc très profondément enracinées, donnent, précisément, des vins capables de traverser les décennies en beauté. Or, à Vieux Télégraphe, ajouta-t-il, les vignes de Grenache ont 70 ans d'âge moyen.

Merveille du vin...

____________________________________________________

2-13 CORRECT

14-15 BON

16-17 TRÈS BON

18-19 EXCELLENT

20 EXCEPTIONNEL

___________________________________________________

Vin de France 2012 Raisins Gaulois Marcel Lapierre

18,65$ (11459976)

Vin de la plus modeste des dénominations françaises, fait que de Gamay comme les beaujolais, et rappelant tout à fait ces vins, plutôt léger, souple. Il se signale non pas par sa concentration, mais plutôt par l'éclat et la qualité de son fruit. Du domaine du regretté Marcel Lapierre, décédé en 2010 et qui était considéré comme l'un des meilleurs viticulteurs du Beaujolais. À servir bien frais (12-14 degrés). Mais... les amateurs de vins compacts et concentrés devraient s'abstenir.

12,5% (265 caisses).

Garde: 2013-2014

Cote: 16

Vin de Pays de Franche-Comté 2011 Pinot noir Domaine Guillaume

18,90$ (11556311)

Les amateurs de bourgognes rouges qui se désolent du prix élevé de tant de ces vins seraient bien avisés d'acheter quelques bouteilles de ce Vin de Pays de Franche-Comté, d'une région située entre la Bourgogne et la Suisse... Rouge clair, très discrètement boisé, son bouquet est net, typé, avec quelques nuances qui sont les bienvenues. Peu corsé, légèrement tannique, il a ce bon goût si recherché dans les bourgognes. 50% de ce vin est élevé en fûts, et 50% en foudres et en cuves inox. Savoureux, et à prix correct. 12,5% (172 caisses).

Garde: 2013-2014

Cote: 16

Toscana 2012 IGT Vermentino Moris

18,95$ (11337952)

Vin blanc de Toscane, de Vermentino (que certains experts jugent identique au Rolle, de Provence), non boisé, au bouquet net, marqué par une note d'agrumes, genre pamplemousses, et rappelant les vins espagnols de Verdejo... de sorte qu'à l'aveugle le meilleur dégustateur risque d'errer! Vin de corps moyen, pourvu de toute l'acidité voulue, ses saveurs sont franches et il possède une assez bonne persistance. 12,5% (57 caisses). Garde: 2013-2014.

Cote: 15,5

Gigondas 2009 Château du Trignon

29,60$ (10935942)

Très beau vin rouge de la vallée du Rhône, d'une couleur passablement soutenue, son bouquet, de bonne ampleur, mais plutôt unidimensionnel pour l'instant, se présente avec surtout des arômes de petits fruits rouges. Charnu, d'une bonne concentration, il a du corps, avec des tannins à la fois fermes et dépourvus de rugosité. 60% Grenache, 25% Syrah et 15% Cinsault, l'élevage, très complexe, étant mené en cuves en béton, en foudres, en demi-muids (600 litres), plus en fûts! Très bon. 14% (92 caisses). Garde: 2013-2017.

Cote: 17,2

Crémant du Jura 2008 Domaine Rolet

21,25$ (10653380)

Mousseux du Jura, d'une couleur or fin à reflets verdâtres et aux bulles très fines, au bouquet marqué par des notes évoquant les pommes, avec aussi des notes genre pain grillé. Moyennement corsé, ses saveurs sont nettes, dépourvues de tout faux goût, et il offre une bonne persistance. Élevé avec ses lies pendant 40 mois, il est fait surtout de Chardonnay (60%), avec 20% de Savignin et 20% de Poulsard, un cépage à raisins rouges. Original. 12% (89 caisses).

Cote: 16