La SAQ a mis en vente, les jeudis 4 et 18 avril, dans le cadre de la parution du magazine Cellier dans sa nouvelle formule, 30 vins, blancs et rouges, que la presse spécialisée a pu goûter récemment.

Mis à jour le 22 avr. 2013
Jacques Benoit LA PRESSE

Comme toujours en pareille circonstance, j'ai goûté tous ces vins à l'aveugle et (aussi bien le répéter !) j'ai noté bas.

Le plus étonnant de tous ces vins, à mes yeux, mais sans que ce soit celui que j'ai le mieux noté, était voir plus bas un vin blanc espagnol, d'un cépage, le Godello, dont j'ignorais, personnellement, jusqu'à l'existence.

Ainsi va le vin, il y a toujours des surprises !

Cellier première manière comptait 116 pages et se présentait comme un magazine luxueux, très riche en informations de toutes sortes, et du niveau des meilleures publications étrangères du genre. Publié quatre fois l'an, il ne pouvait faire autrement que de tirer ses lecteurs vers le haut... autrement dit de les inciter, pour ce qui est de leurs achats de vins, à monter en gamme, comme on dit.

Cellier nouvelle manière, rebaptisé Cellier Nouvel Arrivage, qui sera publié six fois l'an selon cette formule, ne compte que 36 pages et adopte la démarche inverse.

Textes très courts, peu élaborés, donc, mettant l'accent, entre autres, sur les accords vins-mets, avec 30 vins en vedette, et à peu près tous sous la barre des 30 $, plutôt que 45 vins, dont certain très chers, comme précédemment.

Autrement dit, la société d'État avait l'habitude de faire voyager son lecteur. . . en voiture de luxe, elle l'installe désormais au volant d'une compacte.

Enfin, aux 6 numéros de 34 pages devraient s'en ajouter 2 autres annuellement, d'un peu moins d'une centaine de pages, plus substantiels, et qui devraient être comme un croisement entre le nouveau Cellier et le précédent.

Bref, le lecteur sera alors au volant d'une berline de bon niveau !

______________________________________________

12-13 CORRECT

14-15 BON

16-17 TRÈS BON

18-19 EXCELLENT

20 EXCEPTIONNEL

_______________________________________________

Valdeorras 2011 Godello Gaba do Xil, 17,25$ (11896113)

Vin blanc du nordest del'Espagne, du cépage Godello, non boisé, au bouquet assez peu aromatique, mais charmeur, net, toutes choses que l'on retrouve en bouche. Tout au plus de corps moyen, équilibré, il a de l'éclat, de la finesse et un bon goût de fruit, et ne manque pas de persistance. L'ayant goûté à l'aveugle, je me suis demandé si je n'avais pas affaire à un vin d'appellation Soave, de la Vénétie. Délicieux. 13,5% (200 caisses). Garde: 2013-2014 16,5

Rioja 2008 Crianza Bodega Baigorri, 22,65$ (11896105)

Vin rouge espagnol, de Tempranillo uniquement, richement coloré, au bouquet ample, de petits fruits noirs, harmonieux, mais plutôt unidimensionnel, de la promotion Cellier, et également goûté à l'aveugle. Relativement corsé, d'une bonne concentration, ses tannins sont aimables, et il a même quelque chose de flatteur, avec une assez bonne persistance. Élevage en fûts de chêne français et américain. 14% (125 caisses). Garde: 2013-2015 16,5

Alsace 2011 Domaine Marcel Deiss, 21,85$ (10516490)

Vin blanc d'Alsace, mis en vente lui aussi au moment de la parution de Cellier Nouvel Arrivage, il est élaboré... avec plus d'une dizaine de cépages, ce qui en fait une véritable salade de fruits! Le bouquet est exubérant, floral, «ça crie l'Alsace!», ai-je noté en le goûtant à l'aveugle. Moyennement corsé, ses saveurs sont à ce point éclatantes qu'on a l'impression qu'il a quelque chose d'un peu sucré, ce qui n'est pas le cas. Savoureux. 13,5% (222 caisses). Garde: 2013-2016 17

Corbières 2010 Château d'Aussières 25,80$ (11454286)

Très beau Corbières, quasi opaque, et dont le généreux bouquet est nettement dominé par la Syrah, cépage qui compte pour 60% de l'assemblage, avec 30% de Mourvèdre et 10% de Grenache. Charnu, corsé, ses tannins sont gras, et, l'ayant goûté à l'aveugle, je croyais avoir dans mon verre un Crozes-Hermitage ou un Saint-Joseph. 40% de ce vin est élevé en fûts, le reste en cuves inox. D'un domaine appartenant au Château Lafite- Rothschild. 14,5% (177 caisses). Garde: 2013-2018 17

Chianti Classico 2008 Riserva BerardoCastello di Bossi, 26,45$ (11587054)

D'une couleur grenat-acajou, ce chianti se présente avec un bouquet marqué par des arômes genre pruneaux cuits, de Sangiovese très mûr, auxquels s'associent, avec l'aération, quelques nuances de fruits rouges. Relativement corsé, d'une bonne concentration, tannique, ferme, il est un peu astringent sans que ce soit dérangeant. Élevage de 15 mois en fûts de chêne français. 14,5% (75 caisses). Garde: 2013-2016 16,8