Un collectionneur américain a déboursé plus de 30 000 $ pour un tire-bouchon au cours d'une vente aux enchères qui s'est déroulée l'automne dernier sur le site Collector Crewcorks.

KARYNE DUPLESSIS PICHÉ LA PRESSE

À ce prix, 100 fois la somme de départ demandée, l'objet est devenu le plus coûteux du genre.

Le tire-bouchon, qui date du XIXe siècle, est un modèle Thomason, breveté en 1802, et fonctionne grâce à une vis double.

Il est recouvert de motifs japonais, une coutume répandue à l'époque, selon un article de Chris Mercer du magazine anglais Decanter.

Au Québec, le vigneron Léon Courville collectionne depuis plusieurs années les tire-bouchons. Une partie de sa collection est d'ailleurs exposée à son vignoble, le Domaine les Brome. Son modèle de la famille Thomason est d'ailleurs l'un de ses préférés.

Le saviez-vous? Cette passion porte le nom d'hélixophilie ou de pomelkophilie.