(Mississauga) Piper Gilles et Paul Poirier ont remporté leur premier titre canadien en danse sur glace, samedi.

Lori Ewing
La Presse canadienne

Gilles, de Toronto, et Poirier, de Unionville, en Ontario, ont obtenu 136,76 points pour leur performance lors du programme libre.

Les deux patineurs ont montré un total de 225,62 points, ce qui constitue un record canadien. Le système de pointage a toutefois été changé récemment alors il n’y a pas vraiment de résultats comparables depuis la saison 2018-19.

Cette victoire survient une journée après que Gilles et Poirier eurent été victimes d’un problème vestimentaire pendant leur programme court. Les cheveux de Gilles sont restés coincés dans un bouton du costume de Poirier et ce dernier a mis un certain temps avant de libérer sa partenaire.

PHOTO NATHAN DENETTE, LA PRESSE CANADIENNE

Gilles et Poirier avaient terminé au deuxième rang à quatre reprises, derrière les doubles champions olympiques Tessa Virtue et Scott Moir ou le duo composé de Kaitlyn Weaver et Andrew Poje.

Marjorie Lajoie et Zachary Lagha – les champions du monde chez les juniors l’an dernier – ont mis la main sur la médaille d’argent grâce à une récolte de 198,92 points. Carolane Soucisse et Shane Firus ont conclu l’événement avec la médaille de bronze en vertu d’un total de 198,92 points.

Chez les dames, les nombreuses erreurs ont permis à trois patineuses qui n’avaient jamais gagné une médaille de grimper sur le podium.

Emily Bausback, de Vancouver, a réussi cinq triples sauts pour décrocher la médaille d’or grâce à 175,54 points. Alison Schumacher, de Toronto, a pris le deuxième échelon (168,94) alors que Madeline Schizas, d’Oakville, en Ontario, est montée sur la troisième marche du podium (168,07).

PHOTO HANS DERYK, LA PRESSE CANADIENNE

Emily Bausback

Gabrielle Daleman, médaillée de bronze aux Championnats du monde en 2017, a connu un programme libre désastreux. Elle a chuté à quatre occasions et elle a glissé à la huitième position.

La compétition féminine a souffert de la retraite de la championne du monde Kaetlyn Osmond et la longue liste de blessures de Daleman. Kaiya Ruiter, une patineuse de 13 ans de Calgary, aurait tout juste raté la médaille d’or samedi si elle avait obtenu le même total qui lui a permis de gagner le titre canadien chez les juniors, plus tôt cette semaine (174,83).

Roman Sadovsky a réussi trois quadruples sauts pour s’adjuger le titre chez les hommes, après avoir terminé au troisième rang après le programme court.

Keegan Messing et Nam Nguyen devaient se livrer une bataille intéressante, occupant respectivement le premier et le deuxième échelon après le programme court. Ils ont cependant tous les deux chuté à deux reprises.

Sadovsky, un Torontois de 20 ans, a reçu une ovation après avoir disputé un programme sur les airs de la « liste de Schindler », récoltant 260,57 points. Nguyen a récolté la médaille d’argent en vertu d’un pointage de 243,51. Messing a été relégué au troisième rang, avec 241,79 points.

Les Championnats canadiens de patinage artistique permettront de déterminer l’identité des patineurs et patineuses qui représenteront le pays aux Championnats du monde, qui se dérouleront au Centre Bell, à Montréal, en mars. Le Canada dispose de deux laissez-passer chez les dames.