C’est une décision que les fondeuses attendaient depuis longtemps. Dès l’hiver prochain, les femmes pourront concourir sur les mêmes distances que les hommes sur le circuit de la Coupe du monde.

Publié le 25 mai
Nicholas Richard
Nicholas Richard La Presse

Les membres du Conseil de la Fédération internationale de ski (FIS) se sont rencontrés mercredi à Milan, en Italie, pour tenir leur traditionnelle rencontre printanière, question d’y faire le bilan de la dernière saison, ainsi que pour préparer la prochaine. Plusieurs sujets étaient à l’ordre du jour.

Parmi les décisions les plus importantes, le Conseil a approuvé la requête du Comité du ski de fond (CCC) voulant que les femmes puissent skier les mêmes distances que les hommes. Quelque 57 % des membres du CCC avaient voté en faveur de ce changement et il ne restait qu’à le faire approuver par la FIS.

Cette nouvelle règlementation s’appliquera aussi aux Championnats du monde juniors, aux Championnats du monde U23 et aux Jeux olympiques de la jeunesse. Reste maintenant à savoir si cela pourra s’appliquer aux Championnats du monde seniors. Cette décision sera prise en mai 2023.

Le format des courses à partir de l’hiver prochain sera donc en sprint, sur 10 km, 20 km et 50 km.

« Il ne devrait pas y avoir de question à se poser à savoir si les femmes sont capables de skier les mêmes distances que les hommes. Elles ont déjà prouvé qu’elles étaient capables de le faire », a indiqué la FIS.

Le calendrier de la prochaine saison a aussi été approuvé. Les fondeurs amorceront leur campagne le 25 novembre à Ruka, en Finlande, et la termineront à Lahti, encore en Finlande, le 26 mars.

Les villes hôtes annoncées

La FIS a aussi dévoilé quelles villes allaient accueillir les différents championnats du monde qui seront organisés par la Fédération en 2027.

Les membres ont voté à l’unanimité pour que les Mondiaux de ski de fond reviennent à la ville de Falun, en Suède. Idem pour la ville de Montafon, en Autriche, qui sera l’hôte des Championnats du monde de planche à neige et de ski acrobatique.

Le vote a été un peu plus serré pour les Mondiaux de ski alpin. C’est finalement la ville de Crans Montana, en Suisse, qui en est sortie gagnante avec 11 des 18 votes. Navrik, en Norvège, et Soldeu, en Andorre, ont reçu chacune trois votes. La mythique montagne de Garmish-Parenkirchen, en Allemagne, n’a obtenu qu’un vote.