L’automne dernier, Maxence Parrot a été le premier athlète canadien à être nommé officiellement dans l’équipe olympique canadienne des Jeux de Pékin. Samedi soir, le planchiste a démontré qu’il était prêt pour la prochaine quinzaine olympique, alors qu’il s’est classé deuxième du grand saut (Big Air) des prestigieux X Games disputés à Aspen (Colorado), à 1 point du vainqueur, le Norvégien Marcus Kleveland (82 points).

Publié le 23 janvier
Sportcom

Le bronze a été décerné au Finlandais Rene Rinnekangas (80 points).

Les deux meilleurs sauts du Bromontois ont été à son premier et cinquième passage où il a respectivement obtenu des notes de 40 et 41. Le Québécois qui ne compte qu’une seule sortie en Coupe du monde cette saison – une quatrième place au grand saut de Steamboat en décembre – avait récolté la médaille d’argent au parcours acrobatique (slopestyle) à Pyeongchang, il y a quatre ans.

Plus tôt en matinée, Parrot avait fini septième à l’épreuve de descente acrobatique (slopestyle) qui avait été remportée par le Saskatchewanais Mark McMorris.

Édouard Therriault bien près d’être médaillé

Il aura fallu le saut le plus spectaculaire de la compétition de ski du grand saut (Big Air) pour déloger Édouard Therriault du podium. Et c’est ce que l’Américain Alex Hall a réussi à son cinquième et dernier essai en réalisant un 2160 pour se propulser de la quatrième à la première place.

Derrière Hall (94), l’Américain Mac Forehand (92) et le Canadien Teal Harle (91) suivent en deuxième et troisième places. Therriault termine au quatrième rang avec 89 points.

Le Québécois a rapidement pu faire oublier son premier essai où son ski gauche s’était détaché de sa botte dès sa sortie du saut. Le skieur de 18 ans a pu terminer ses manœuvres aériennes, sauf que son atterrissage a été évidemment raté.

Au quatrième et avant-dernier tour, l’athlète de Lorraine a superbement exécuté son saut lancé et atterri de dos qui lui a procuré 47 points et un total de 86 points, ce qui l’a provisoirement classé premier.

Le jeune skieur a une fois de plus été spectaculaire au cinquième tour en récoltant 42 point, 89 points au total.

Il est passé bien près de réussir l’atterrissage de son 1980 à son dernier essai, mais n’a pas été en mesure d’améliorer le total de ses deux meilleurs sauts.

Elizabeth Hosking freinée par son 1080

Elizabeth Hosking a tout donné à sa première présence aux X Games, sauf que sa manœuvre la plus difficile lui a donné du fil à retordre à ses quatre passages dans la demi-lune. Elle a fini septième du concours où la Japonaise Sena Tomita a été couronnée.

Haute aux deux premières manœuvres, la planchiste de Mille-Isles n’a pu exécuter parfaitement le 1080 qu’elle tentait en troisième figure à chaque descente. C’est au deuxième de ses quatre passages qu’elle est passée le plus près de la réussir, mais elle a accroché le mur de la demi-lune avec le devant de sa planche tout juste avant de compléter sa troisième et dernière rotation.

L’athlète a réussi à sauver les meubles à l’atterrissage, sauf que cela lui a fait perdre de la vitesse. Conséquemment, sa manœuvre suivante était beaucoup moins haute et les jeux étaient faits pour elle.

« Ce sont mes premiers X Games et ce n’est pas comme ça que je voulais que ça se passe », a-t-elle indiqué, visiblement déçue. « Les X Games, c’est un événement et pas une compétition comme les Coupes du monde. J’aurais quand même pu mieux gérer ma performance ce soir. »

Hosking aura la chance de se reprendre prochainement à un autre grand rendez-vous : les Jeux olympiques de Pékin. Elle croit que son expérience de samedi la servira bien dans l’avenir.

« Le plus souvent que je serai dans cette position à un gros événement, le mieux je pourrai gérer pour la suite. Mais pour être honnête, en ce moment, la plaie est encore ouverte, mais dans les prochains jours je vais plus voir le positif », a conclu celle qui mettra le cap sur la capitale chinoise dans une semaine.

Plus tôt en journée, la planchiste Laurie Blouin était en action au grand saut (Big Air) où elle s’est classée en cinquième place. Les deux meilleurs des cinq sauts étaient retenus pour la note finale.

Son premier passage a été le plus payant, alors qu’elle a amassé 38 points, ce qui la plaçait alors au troisième rang provisoire. La planchiste de Stoneham a obtenu des notes inférieures à ses quatre sauts suivants a fini au dernier rang. La veille, elle avait été médaillée de bronze à la descente acrobatique (slopestyle).