Sandrine Hamel n’a pas été en mesure d’atteindre la finale de snowboard cross vendredi, aux Championnats du monde de parasurf des neiges qui ont lieu à Lillehammer, en Norvège.

Publié le 21 janvier
luc turgeon Sportcom

La Québécoise a d’abord terminé quatrième des qualifications avec un temps de 1 min 15,08 s. Elle devait ensuite finir parmi les deux premières d’une ronde préliminaire pour accéder à la finale. Opposée aux Néerlandaises Lisa Bunschoten et Renske Van Beek, Hamel a bataillé pour le deuxième rang avec Van Beek, qui a finalement eu le dernier mot.

« J’étais en deuxième place et je me suis fait rattraper. Ç’a été une chaude lutte où on s’est dépassées plusieurs fois. On a eu beaucoup de plaisir, mais malheureusement, ça s’est arrêté là pour moi », a-t-elle souligné.

Bunschoten a été la plus rapide de la grande finale pour être couronnée championne du monde de la discipline, comme elle l’avait fait slalom en parallèle. Tout juste derrière, on retrouve la Canadienne Lisa Dejong (+0,48 seconde) et la Néerlandaise Renske Van Beek (+3,63 secondes).

Hamel tentera de se reprendre samedi à l’épreuve par équipe, où elle sera jumelée à Dejong, la médaillée d’argent du jour. Elle vise ainsi sa deuxième médaille à ces mondiaux après avoir obtenu le bronze en slalom en parallèle, la semaine dernière.

« On a de bonnes attentes, on forme vraiment une très bonne équipe ! On connaît nos forces et on connaît bien le parcours. Nos attentes sont assez élevées et on espère être en mesure de monter sur la première marche du podium », a-t-elle conclu.