(Bormio) Dominik Paris a remporté mardi sa septième victoire à Bormio et sa sixième en descente, faisant de lui le premier skieur à remporter autant de descentes dans une même station.

Publié le 28 déc. 2021
Associated Press

L’Italien a rompu l’égalité avec le Suisse Didier Cuche, qui a remporté cinq descentes à Kitzbuhel, en Autriche.

Maîtrisant le terrain éprouvant du parcours Stelvio, Paris a terminé avec 0,24 seconde d’avance sur le leader du classement général de la Coupe du monde Marco Odermatt, de la Suisse, et 0,80 devant un autre skieur suisse, Niels Hintermann.

« J’ai donné mon maximum du début à la fin, a dit Paris. J’aime être ici et je crois en moi. Cette piste est rude et difficile. Quand vous avez tout donné ici, vous êtes satisfait à l’arrivée. »

Bien qu’officiellement aucun spectateur ne pouvait assister à la course en raison des mesures sanitaires, Paris a été acclamé, les skieurs récréatifs essayant de se rapprocher le plus possible du parcours.

Les autres victoires de Paris en descente à Bormio sont survenues en 2012, suivies de quatre victoires consécutives de 2017 à 2019. Il a aussi remporté un super-G sur la piste Stelvio en 2018.

Avec la 16e victoire de sa carrière en descente en Coupe du monde, Paris a devancé Franz Heinzer et Hermann Maier et s’est emparé de la quatrième place de la liste de tous les temps.

Seuls Franz Klammer (25), Peter Muller (19) et Stephan Eberharter (18) ont plus de victoires en descente que Paris.

La plupart des victoires de Paris sont survenues avant qu’il ne se déchire un ligament du genou alors qu’il s’entraînait en janvier 2020.

« Le ski est de retour et ma confiance est revenue », a déclaré Paris.

Odermatt a tout de même étendu son avance au classement général à 286 points.

Paris s’est hissé en tête du classement de la descente, avec 10 points d’avance sur Matthias Mayer, 12e mardi.

Paris n’a jamais remporté le titre de descente ; il en a fait son objectif principal pour la saison – plus encore que de gagner une médaille d’or aux Jeux olympiques de Pékin.

Paris pourrait ajouter à son total à Bormio mercredi et jeudi, alors qu’on présentera des courses de super-G.