Pour la deuxième journée de suite, Marie-Michèle Gagnon s’est classée 9e à la Coupe du monde de Lake Louise, en Alberta. Après la descente féminine de samedi, la Québécoise s’est retrouvée parmi le top 10 du premier super-G de la saison.

Mis à jour le 5 déc. 2021
Sportcom

Gagnon a réussi le meilleur résultat canadien avec un temps de 1 min 19,31 s, accusant un retard de 1,03 s sur la médaillée d’or, l’Italienne Sofia Goggia.

« Je suis contente de ma journée, a déclaré Gagnon à Ski alpin Canada. J’avais vraiment plus une attitude agressive aujourd’hui [dimanche], mais malheureusement, j’ai encore fait trop d’erreurs pour un podium. Ce week-end constitue une bonne base sur laquelle s’appuyer pour le reste de la saison, et c’était particulièrement agréable de courir devant un public local et d’entendre tout le monde nous encourager ! »

Avec cette victoire, Goggia a ainsi confirmé son balayage après avoir remporté les deux épreuves de descente à Lake Louise. Elle devient seulement la troisième skieuse à réussir cet exploit au cours d’une même Coupe du monde, après l’Américaine Lindsey Vonn et l’Allemande Katja Seizinger.

PHOTO JEFF MCINTOSH, LA PRESSE CANADIENNE

Sofia Goggia a rejoint l’Américaine Lindsey Vonn et l’Allemande Katja Seizinger dans le groupe exclusif des skieuses qui ont remporté les deux descentes et le super-G au cours d’une même Coupe du monde à Lake Louise.

Goggia a devancé la Suissesse Lara Gut-Bahrami, championne du monde en titre de cette épreuve, par seulement 0,11 s. L’Autrichienne Mirjam Pushner (+ 0,44 s) a reçu le bronze.

La prochaine Coupe du monde de super-G est prévue les 11 et 12 décembre à Saint-Moritz, en Suisse.