La Coupe du monde de ski de fond de Lillehammer, en Norvège, se concluait dimanche avec la présentation des épreuves de relais. Les Canadiennes ont terminé l’épreuve au 16e rang, alors que l’équipe masculine s’est classée 10e.

Publié le 5 déc. 2021
Sportcom

Le quatuor féminin a connu toutes sortes de difficultés au cours de l’épreuve, si bien que Katherine Stewart-Jones, Cendrine Browne, Dahria Beatty et Maya MacIsaac-Jones ont conclu le relais au dernier rang, dans un temps de 1 h 12,5 s.

« Ce n’est pas le résultat qu’on recherchait. Ça arrive de connaître de mauvaises journées et c’est ce qui est difficile dans un relais, il faut que tout le monde soit au sommet de sa forme. On a un très bon esprit d’équipe et c’est certain qu’on va rebondir », a expliqué Browne, en entrevue avec Sportcom.

Ce sont les Russes qui se sont imposées lors de ce relais dans un temps de 54 min 40,6 s dans une finale âprement disputée. Les Suédoises (+1,1 seconde) et les Norvégiennes (+1,2 seconde) suivent dans l’ordre. Ces trois pays avaient envoyé deux équipes pour cette épreuve.

Malgré cette contre-performance, Browne et ses coéquipières gardent le moral en se disant que la forme n’ira qu’en s’améliorant dans les prochaines semaines.

C’est un début de saison, si on a à connaître une mauvaise journée, aussi bien que ce soit tout de suite. On aime toujours les relais, on s’encourageait toutes pendant le parcours. On va clairement continuer de s’améliorer au cours de la saison.

Cendrine Browne

Antoine Cyr, Olivier Léveillé, Russell Kennedy et Graham Ritchie n’ont pas connu plus de succès du côté masculin, terminant à 1 minute 15,5 secondes des gagnants, mais à seulement 20 secondes d’une place dans le top 5.

Cyr a été l’un des meilleurs relayeurs pour la formation canadienne, se frayant un chemin jusqu’à la sixième place pendant un certain temps. Ritchie, qui fermait la marche pour le Canada, a affronté les meilleurs fondeurs des autres pays qui ont élevé leur ski d’un cran pour conclure la course.

Excellents tout au long de la fin de semaine, les Norvégiens ont encore une fois fait plaisir aux partisans locaux avec un groupe sur la plus haute marche du podium et un autre sur la troisième (+1,2 seconde). Les Russes (+0,2 seconde) ont quant à eux obtenu la médaille d’argent.

Les fondeurs se dirigeront maintenant vers Davos, en Suisse, pour la prochaine étape des Coupes du monde.