À sa deuxième Coupe du monde de ski de fond seulement, Olivier Léveillé fait déjà tourner bien des têtes. Fort d’un autre excellent résultat vendredi, il a complété l’épreuve de sprint de Lillehammer, en Norvège, avec un temps de 2 minutes 54,99 secondes, bon pour le 48e rang. Dix de moins qu’il y a une semaine.

Publié le 3 déc. 2021
Sportcom

Photo NordicFocus

« J’ai donné un gros effort aujourd’hui. Mon temps est semblable aux autres skieurs avec qui j’ai l’habitude de me comparer, c’est satisfaisant de ce côté-là. C’est sûr que je veux améliorer mon rang au classement, je vise toujours plus haut », a affirmé Léveillé.

De son côté, Antoine Cyr a terminé au 56e rang, 5,20 secondes derrière le vainqueur.

Absent lors de la dernière course à Ruka dimanche dernier, les Norvégiens se sont repris de belles façons en montant sur les deux plus hautes marches du podium en finale. Johannes Hoesflot Klaebo a mené la charge en remportant la médaille d’or devant son compatriote Thomas Helland Larsen (+0,58 seconde). Le Français Richard Jouve (+0,78 seconde) complète le podium.

Âgé de 20 ans, Léveillé a connu son baptême en Coupe du monde la semaine dernière à Ruka, en Finlande, terminant 17e en poursuite, 30e au 15 km et 58e au sprint. Il se dit extrêmement fier de ce qu’il a accompli jusqu’à maintenant, tout en voulant continuer à acquérir l’expérience nécessaire pour gravir les échelons.

« Je profite de chaque occasion pour donner mon maximum. J’ai connu de bons moments la fin de semaine dernière. Je n’avais pas trop d’attente, je ne m’attendais pas à avoir d’aussi bons résultats. C’était vraiment au-delà de mes espérances. »

Avoir réussi à faire deux tops-30 dès la première Coupe du monde enlève un énorme poids des épaules du jeune skieur. Ce classement lui permet également de penser de plus en plus aux Jeux olympiques de Pékin qui arrivent à grands pas.

« C’est soulageant d’avoir réussi un bon classement dès la première fin de semaine. Je suis capable de me comparer avec les autres skieurs et c’est très encourageant pour les prochaines compétitions », a-t-il complété.

Browne se prépare pour les épreuves de longue distance

Cendrine Browne a de son côté obtenu le meilleur résultat canadien de la journée chez les femmes grâce à une 52e place. La fondeuse de 28 ans prend bien soin de choisir les épreuves de sprint auxquelles elle participe. Elle veut concentrer ses énergies sur les épreuves de plus longue distance.

« Mon objectif était de bien me préparer pour la course de demain (samedi). Je suis contente d’avoir réussi à bien skier et j’ai également eu l’occasion de pratiquer des techniques. J’ai eu de bonnes sensations, c’est exactement ce que je recherchais au sprint », a-t-elle expliqué en entrevue avec Sportcom.

« Je n’ai pas participé au sprint la semaine dernière à Ruka, c’était très technique et je ne pense pas que ça aurait été bon pour ma confiance de commencer la saison avec ça. Depuis l’année dernière, je choisis de prendre uniquement part aux sprints qui me seront utiles pour ma préparation en distance. »

Également en action du côté féminin, Katherine Stewart-Jones a pris le 55e échelon, 12,86 secondes derrière la gagnante, la Suédoise Maja Dahlquist.

L’Américaine Jessie Diggins (+0,35 seconde) et la Norvégienne Tiril Udnes Weng (+0,86 seconde) ont complété le podium lors de la finale.

Les fondeurs seront de retour en action samedi à l’occasion des épreuves de skiathlon.

-30-

Rédaction : Louis-Michel LelièvreInformation : 514-990-0966 ou 1-866-990-0966www.sportcom.ca

Partenaires de Sportcom

Courriel envoyé à : sportcom@lapresse.ca

Sportcom4545 Pierre-De Coubertin | Montréal (Québec) | H1V 0B2  | Canada | 514-990-0966  | 514-252-3022  | info@sportcom.ca

Politique anti‑pourriel | Rapporter un abus | Vous désabonner