Vendredi, Laurie Blouin a conclu une semaine pleine de rebondissements à Laxx (Suisse) avec une quatrième place au slopestyle de la Coupe du monde de surf des neiges.

Sportcom

Après la gestion des deux cas de personnes positives à la COVID-19 dans l’équipe canadienne en début de semaine, ce sont des conditions lentes qui ont compliqué la tâche de la planchiste une fois en finale.

« Ça n’a pas été facile pour avoir de la vitesse ! Normalement, lorsque les conditions sont lentes, je me débrouille quand même. Là, c’était fou et je n’avais vraiment pas de vitesse en entraînement. »

Blouin a peiné à sa première descente (15,20 points), sauf qu’elle a été presque impeccable à son dernier passage, alors que les juges lui ont accordé une note de 71,96 points. L’athlète de Stoneham termine ainsi à 2,22 points du podium.

« À la deuxième descente, j’avais de la pression et je n’avais pas le choix. Finalement, c’est la seule descente de la journée où j’ai tout atterri. Sur le dernier module, mes carres ont mordu d’une façon bizarre. Je devais faire un 540, mais j’ai fait un 180 parce que je voulais être certaine d’atterrir. »

La médaillée d’argent du slopestyle des Jeux de PyeongChang croit que c’est à cet endroit qu’une place sur le podium lui a glissé des doigts.

L’or est allé à l’Américaine Jamie Anderson (84,35 points) qui a devancé la Néo-Zélandaise Zoi Sadowski-Synnott (82,96 points) et l’Australienne Tess Coady (74,18 points).

« Ce n’est pas ce que j’espérais, car lorsque je fais une compétition, je vise le podium ou la première place, mais avec la semaine que nous avons eue, je n’étais peut-être même pas supposée rider. Je suis contente et ça me motive encore plus pour les X-Games. J’ai bien géré tout ce qui s’est passé cette semaine étant donné la situation. Je regarde ça et ça me rend plus contente (de ma performance) », a conclu celle qui sera de retour en action la semaine prochaine au Colorado.