Après avoir dominé la majorité des séances d’entraînement sans obtenir les résultats escomptés lors des deux premières épreuves de sauts de la saison, Lewis Irving a finalement obtenu son premier podium en remportant le bronze, dimanche, à la Coupe du monde de Iaroslavl, en Russie.

Mathieu Fontaine
Sportcom

« Ça fait du bien ! Ça fait deux fois que je gagne les entraînements, mais que je ne peux pas répéter en compétition. J’avais faim pour un bon résultat et je ne voulais absolument pas que ça se reproduise. Je suis extrêmement content de ma performance », a laissé tomber Irving en entrevue avec Sportcom.

Déterminé à atteindre ses objectifs après s’être classé 17e samedi, le sauteur de Québec a conservé le même plan de match pour cette deuxième épreuve individuelle du week-end, ce qui lui a permis d’obtenir sa meilleure note de la saison avec 120,36 points.

« C’est toujours difficile à avaler quand les choses ne se passent pas comme on le souhaite, mais je pense que ce résultat prouve que je suis sur le bon chemin. Nous faisons les choses de la bonne manière et il faut continuer avec cette approche », a analysé celui qui n’a été devancé que par les Russes Maxim Burov (125,34 points) et Stanislav Nikitin (123,98).

Tout a bien fonctionné pour lui ! Il a gardé sa confiance et son intensité malgré ses dernières performances, et c’est tout à son honneur. Ce n’était qu’une question de temps avant que ça débloque et je suis très content pour lui.

Jeff Bean, entraîneur de l’équipe canadienne

Du côté féminin, Justine Ally (72,80 points) a obtenu le meilleur résultat canadien du jour avec une 12e place. Ses coéquipières Flavie Aumond (67,34) et Marion Thénault (58,16) ont respectivement pris les 16e et 22e rangs.

« Je pense que Marion aurait aimé mieux faire, mais personnellement, je suis très satisfait du travail accompli par les filles. Les trois en sont à leur première année en Coupe du monde et elles apprennent très rapidement. On va mettre ça dans la banque d’expériences », a poursuivi Bean.

La médaille d’or est allée à l’Américaine Megan Nick (89,88 points). Cette dernière a tout juste terminé devant la Biélorusse Alla Tsuper (89,82) et sa compatriote américaine Kaila Kuhn (87,25).

Le Canada sixième à l’épreuve par équipe

Après avoir profité d’une courte période de repos, Aumond, Thénault et Irving étaient de retour sur la piste pour participer au concours par équipe. Le trio a terminé l’épreuve avec un cumulatif de 249,85 points, ce qui n’a pas été suffisant pour se frayer un chemin jusqu’en finale, où les quatre meilleures équipes étaient conviées.

« L’ambiance du concours par équipe est toujours assez spéciale et nos trois athlètes voulaient vraiment bien faire pour leurs coéquipiers, a indiqué Bean. C’était vraiment cool à voir et je pense qu’ils ont très bien fait avec l’énergie qu’il restait dans le réservoir. »

La formation Russie 1 a été couronnée à l’issue de l’épreuve grâce à sa récolte de 339,01 points. Les Suisses (325,45) et les Américains (322,19) ont complété le podium.

Au cours des prochaines heures, les membres de l’équipe canadienne de sauts se dirigeront vers Moscou, où ils établiront leurs quartiers en vue de la prochaine étape de la Coupe du monde, prévue la fin de semaine prochaine.

Notons que les Québécois Miha Fontaine et Émile Nadeau rejoindront la formation nationale pour l’occasion.