(Calgary) La ville de Calgary souhaite obtenir les Championnats du monde de ski acrobatique et de surf des neiges le mois prochain, pourvu qu’elle obtienne l’aval de la Santé publique.

Donna Spencer
La Presse Canadienne

Calgary agirait comme substitut : les Mondiaux, prévus en Chine du 18 au 28 février, ont été annulés en raison de la COVID-19.

La Fédération internationale de ski (FIS) tiendrait ces Mondiaux à Calgary du 24 février au 11 mars. Les autorités sanitaires municipale, provinciale et fédérale n’ont toutefois pas encore donné le feu vert au projet.

Les plans initiaux de bulle pour des épreuves de Coupes du monde de ski acrobatique et de surf des neiges à Calgary sont maintenant devenus de possibles plans pour des championnats du monde.

La demi-lune, le slopestyle et le grand saut, autant en ski qu’en surf des neiges, ainsi que les bosses et les sauts en ski acrobatique attireraient quelque 500 athlètes au Parc olympique du Canada.

Le Canada a été l’hôte des Mondiaux de ski acrobatique pour la dernière fois en 2001, à Whistler, en Colombie-Britannique. La dernière tenue des Championnats du monde de surf des neiges sur son territoire remonte à 2013, à Stoneham.

Les deux évènements sont tenus de façon conjointe depuis 2015. Ils ont lieu tous les deux ans.

Le ski cross, qui est chapeauté par le ski acrobatique sur la scène internationale, et le surf alpin ne font pas partie de la proposition de Calgary. Ces championnats du monde auraient lieu ailleurs.

« Nous continuons de travailler en étroite collaboration avec des partenaires clés afin de créer une bulle de sports d’hiver à Calgary pour y accueillir plusieurs compétitions internationales cet hiver », ont indiqué Ski acro Canada et Canada Snowboard dans une déclaration commune, jeudi.

« Afin que ce projet devienne réalité, une planification importante a été effectuée pour assurer la santé et la sécurité des athlètes, des membres d’équipes, du personnel et du public.

« Bien que les contrats n’ont pas encore été confirmés, nous croyons que Calgary ferait une excellente et sécuritaire ville bulle. »

Les deux organisations ont indiqué qu’une mise à jour du projet serait faite le 18 janvier. Un porte-parole de Tourisme Calgary a refusé de commenter.

Le modèle de bulle proposé pour les Mondiaux ressemblerait à celui utilisé à Edmonton pour le Championnat mondial de hockey junior.

Les athlètes ont alors dû se soumettre à une quarantaine avant et après leur arrivée au Canada, ont subi des tests de détection de la COVID-19 quotidiennement et devaient porter un masque quand ils n’étaient pas en compétition.

La tenue d’évènements sportifs hivernaux est continuellement en mouvement à Calgary depuis quelque temps. Des étapes de la Coupe du monde de bosses et de sauts du Québec ont été jumelées à l’étape de Calgary, à la fin de janvier, avant d’être repoussées à février.

Les étapes de Coupe du monde de demi-lune, slopestyle et grand saut sont pour l’instant prévues en mars, au Parc olympique du Canada.

L’annulation des Mondiaux en Chine, qui devaient également servir d’épreuve test en vue des Jeux olympiques d’hiver de 2022, à Pékin, a offert à d’autres villes la possibilité de se porter candidates.

La tenue de ces Mondiaux nécessitera toutefois l’appui financier des gouvernements municipal, provincial et fédéral. Les coûts d’organisation sont estimés à 10 millions. Les autorités de Santé publique devront également approuver tout protocole sanitaire mis en place.