(Val Thorens) Le Canadien Reece Howden a décroché la médaille d’or à la Coupe du monde de ski cross et Marielle Thompson s’est classée troisième chez les dames.

La Presse Canadienne

Les Britanno-Colombiens Howden et Thompson montent donc sur le podium pour la deuxième fois en autant de jours.

Howden a terminé deuxième et Thompson troisième sur le parcours de Val Thorens, dimanche.

Le Canadien a devancé le Suisse Ryan Regez et le Français François Place en finale.

Des vents violents avaient forcé l’annulation de la Coupe du monde, samedi.

Howden, âgé de 22 ans, a participé aux compétitions à temps partiel la saison dernière parce qu’il complétait ses études en géomatique — les données géographiques — au Southern Alberta Institute of Technology de Calgary.

« J’ai eu une excellente journée et c’était très amusant. J’ai été capable d’atteindre un objectif que je m’étais fixé il y a longtemps. C’est incroyable, le travail a porté fruit », a confié Reece après sa victoire.

Il avait déjà remporté l’or lors de la Coupe du monde à Nakiska, en Alberta, en janvier, il s’agit donc de la deuxième victoire de sa jeune carrière.

« J’ai fait beaucoup plus de ski cette année après avoir terminé mes études en mai. Je suis super content que ça soit payant ! », a-t-il ajouté.

Il mène le classement de la Coupe du monde après quatre épreuves. Thompson occupe la deuxième place chez les dames derrière la Suissesse Fanny Smith.

L’Autrichienne Kartrin Ofner et l’Allemande Daniela Maier ont terminé respectivement première et deuxième devant Thompson.

« J’ai essayé d’être un peu plus rapide sur mes départs aujourd’hui, mais j’ai quand même dû faire quelques changements de ligne et de bons dépassements. Je suis très heureuse de la façon dont j’ai skié et j’ai hâte de faire une pause », a confié la championne olympique de 2014.

Zoe Chore, de Cranbrook, en Colombie-Britannique, a terminé septième et Courtney Hoffos, d’Invermere, en Colombie-Britannique, 10e. L’Ottavienne Hannah Schmidt, qui revient d’une blessure, a réalisé sa meilleure performance en carrière en terminant la journée en 12e place.

Lors des qualifications, Schmidt a profité du fait qu’elle était seule sur la piste pour avoir les coudées franches. Ayant longtemps fait du ski alpin, la présence d’autres skieuses à ses côtés lors des courses lui demande encore un peu d’adaptation. Ce format lui a permis de gagner en confiance sur le parcours sans avoir à se préoccuper des autres compétitrices.

« J’aime beaucoup ce format où je peux tout donner et ne penser à rien d’autre que mon ski », a confié Schmidt, qui pointait au 10e échelon à l’issue des qualifications.

La prochaine Coupe du monde de l’équipe de ski cross aura lieu le 15 janvier à Montafon, en Autriche.

– Avec Sportcom