Marie-Michèle Gagnon a obtenu un troisième top 20 en trois jours aux épreuves de la Coupe du monde de ski alpin de Val-d’Isère. Dimanche, au super-G, elle a pris le 19e rang, terminant à 1,94 seconde de la championne olympique en titre de la spécialité, la Tchèque Ester Ledecka (1 min 24,64 s).

Sportcom

Deuxième, la Suisse Corinne Suter (+ 0,03 s) est montée sur le podium pour la troisième journée de suite. Elle a été suivie de l’Italienne Federica Brignone (+ 0,35 s). L’autre Canadienne inscrite, l’Ontarienne Candace Crawford, a conclu en 45e place.

Gagnon a dû affronter une piste détériorée en raison du mercure plus élevé, ce qui a fait en sorte qu’elle s’est sentie un peu malmenée dans le parcours où elle n’était pas pleinement en contrôle.

« C’était difficile et la visibilité n’était pas bonne, sauf que c’était la même chose pour tout le monde. J’ai subi le parcours au lieu de l’attaquer de la bonne façon. Le résultat n’est pas si pire étant donné la façon dont j’ai skié, mais je suis un peu déçue de ma performance. J’allais beaucoup plus de l’avant cet été en entraînement », a indiqué la Québécoise, qui était tout de même contente d’avoir terminé une course de super-G, elle qui était souvent sortie de piste dans cette discipline la saison dernière.

La skieuse, qui avait le 23e dossard, a noté que 7 des 10 premières au classement étaient dans les 10 premières à s’élancer en piste, signe que le parcours s’est rapidement détérioré.

Je vois que c’était possible de faire un top 10 aujourd’hui si j’avais bien skié comme hier, où j’ai eu la meilleure performance de ma carrière en descente [une dixième place]. Ceci étant dit, ça reste une bonne fin de semaine. Je suis contente de la façon dont j’ai été à l’attaque et j’ai retrouvé mon cheval de course. Il y a vraiment du positif ! Étape par étape, je construis ma confiance, et ça regarde bien pour le reste de la saison.

Marie-Michèle Gagnon

L’athlète de Lac-Etchemin avait également fini 18e à la descente de vendredi.

La Coupe du monde féminine sera en pause pour une semaine. L’action reprendra à la fin de décembre à Semmering, en Autriche, qui accueillera un slalom et un slalom géant.