(Calgary) L’ovale olympique de Calgary sera sans glace jusqu’au mois de mai, au minimum, en raison d’un problème mécanique.

La Presse Canadienne

L’équipe canadienne de patinage de vitesse longue piste ne pouvait plus s’entraîner sur cette piste depuis déjà le 5 septembre.

L’ovale situé sur le campus de l’Université de Calgary a servi d’amphithéâtre pour les épreuves de patinage de vitesse longue piste lors des Jeux olympiques de Calgary en 1988.

Les patineurs canadiens ont depuis remporté 26 médailles olympiques, dont sept d’or, en patinage de vitesse longue piste.

Les Jeux olympiques de Pékin, en 2022, ne sont plus qu’à environ 14 mois.

« L’ovale olympique a été victime d’un bris mécanique qui nous empêche de continuer à maintenir la glace », ont indiqué les responsables de l’entretien de la glace, mercredi, dans un communiqué.

« L’incident est une répétition du problème qui est survenu en 2018 et en 2016. Le remplacement et l’amélioration des pièces d’équipement représentaient la seule option viable.

« Nos partenaires en matière de réfrigération et de fabrication nous ont informés que la date la plus rapide à laquelle nous pouvions nous attendre pour la réception, l’installation et la mise en marche du système était tard en mai 2021. »

L’équipe canadienne de patinage de vitesse longue piste a organisé un camp de deux semaines à l’ovale couvert de Fort St. John’s, en Colombie-Britannique, tôt en novembre, mais a décidé de ne pas y retourner.

Les athlètes ont accès à un ovale extérieur à Red Deer, en Alberta. La championne du monde Ivanie Blondin, d’Ottawa, a préféré quitter l’équipe nationale pour s’entraîner dans des meilleures conditions en Europe.

L’ovale de Calgary, qui est ouvert aux athlètes nationaux et récréatifs, est fermé pour quatre semaines en raison des restrictions provinciales liées à la pandémie de COVID-19.