(Calgary) Douze Canadiens prendront part à la finale de la Coupe du monde de patinage de l’ISU, qui aura lieu les 7 et 8 mars à Heerenveen, aux Pays-Bas, a annoncé Patinage de vitesse Canada par voie de communiqué.

La Presse canadienne

La liste inclut Ivanie Blondin, d’Ottawa, Ted-Jan Bloemen, de Calgary et Graeme Fish, de Moose Jaw, qui ont tous récemment été couronnés champions du monde. Les Québécois Laurent Dubreuil, de Lévis, Alex Boisvert-Lacroix et Antoine Gélinas-Beaulieu, de Sherbrooke, et Valérie Maltais, de La Baie seront aussi de la partie.

Seulement les 12 patineurs ou patineuses les mieux classés au monde dans les différentes disciplines — 18 dans le cas du départ en groupe — sont admissibles à disputer la dernière compétition internationale de la saison.

Blondin, qui vient de remporter une médaille d’argent aux Championnats du monde toutes distances, est présentement l’athlète de l’équipe canadienne la mieux classée, elle qui occupe le premier rang du classement général dans l’épreuve du départ en groupe et la deuxième place dans les distances de fond. Sa coéquière Isabelle Weidemann est troisième dans les distances de fond chez les femmes.

Chez les hommes, Fish et Bloemen occupent les quatrième et cinquième places dans les distances de fond, respectivement, tandis que Dubreuil, qui a remporté l’argent aux Championnats du monde de sprint le week-end dernier, est cinquième au 1000 m et septième au 500 m.

Bloemen est le dernier Canadien chez les hommes à avoir été couronné champion au classement général de la Coupe du monde, lui qui a obtenu le titre du 5000 m/10 000m en 2017-2018, au cours du même hiver où il a remporté deux médailles olympiques à PyeongChang.

Chez les femmes, il faut remonter à la saison 2011-12, quand Christine Nesbitt a décroché le titre au 1000 m et au 1500 m, pour trouver la dernière championne de la Coupe du monde provenant du Canada.

La formation canadienne féminine de poursuite par équipes, composée cette saison de Blondin, Weidemann et de Maltais, a été sacrée championne du classement général à la suite de la Coupe du monde de Nagano, en décembre. Il s’agissait du quatrième titre remporté par le Canada dans cette discipline depuis que celle-ci a été ajoutée au programme en 2004.