Cinq athlètes d'élite et quatre autres personnes ont été arrêtés lors de rafles menées en Autriche et en Allemagne, au moment où se déroulent les Championnats du monde de ski nordique, ont annoncé les autorités policières de l'Autriche.

ASSOCIATED PRESS

Selon le bureau de la police fédérale de l'Autriche (FPO), les rafles ciblaient « un réseau de dopage opérant à travers le monde » et se concentraient sur Seefeld, la ville autrichienne où sont présentés les Championnats du monde.

La police a précisé que deux athlètes autrichiens ont été arrêtés, de même qu'un compétiteur du Kazakhstan et deux venant de l'Estonie.

Un athlète a été pris « sur le fait », a précisé Dieter Csefan, du FPO, à l'Agence de presse autrichienne.

« Il a été épinglé avec une transfusion sanguine au bras », a évoqué Csefan, en ajoutant que ce réseau de dopage avait probablement des ramifications dans d'autres sports.

L'identité des athlètes n'a pas été révélée, mais deux de ceux qui ont été appréhendés ont été décrits comme étant des cadets dans la police autrichienne et des membres de l'équipe nationale de ski de fond.

Ils pourraient maintenant faire l'objet de mesures disciplinaires de la Fédération internationale de ski.

Les autorités de la police autrichienne ont dit avoir travaillé avec leurs homologues allemands, qui ont fouillé neuf résidences et arrêté deux personnes décrites comme étant un « médecin sportif » et un « complice ». Le groupe se trouvait vraisemblablement dans la ville allemande d'Erfurt.

Ce n'est pas la première fois que des skieurs autrichiens sont soupçonnés de dopage. Six fondeurs et biathloniens autrichiens ont été suspendus à vie des Jeux olympiques en 2007, après que la police italienne eut perquisitionné leurs logements pendant les JO de Turin en 2006 et trouvé des substances interdites.