Blessé à une épaule, Alex Harvey ratera la Coupe du monde de Sotchi, qui sera présentée de vendredi à dimanche.

Simon Drouin LA PRESSE

Le fondeur de Saint-Ferréol-les-Neiges s'est fait toute une peur en chutant mercredi lors d'un entraînement sur le parcours des prochains Jeux olympiques d'hiver. Il est tombé à grande vitesse lors d'une descente, se disloquant l'épaule.

Sur le coup, Harvey a craint le pire. Il était incapable de bouger l'épaule et la douleur intense laissait croire à une déchirure ou une fracture.

Or, des examens subis dans un hôpital local ont permis d'écarter l'hypothèse de ce scénario catastrophe, à trois semaines de l'ouverture des Championnats du monde de Val di Fiemme, où le Québécois défendra son titre au relais sprint.

«C'est bien moins mauvais qu'on pensait, a indiqué mercredi soir son entraîneur Louis Bouchard, qui est resté au Québec. À moins d'une mauvaise surprise, je pense que sera correct et qu'il aura le temps de récupérer de tout ça.»

Bouchard a parlé à son poulain à quelques reprises au cours de la journée. Celui-ci lui a expliqué les circonstances de l'accident. «C'est une mauvaise chute dans une descente assez corsée, a relaté Bouchard. Il y avait de la neige molle. C'est un peu une malchance. Il est mal tombé et ça a frappé. L'épaule est sortie et est rentrée.»

Après un premier examen sommaire par un médecin de l'équipe américaine, Harvey a passé des radiographies et un examen d'imagerie par résonance magnétique. Le fondeur de 24 ans a pris une photo des résultats pour les transmettre à sa mère, Mireille Belzile, qui est aussi son médecin. Celle-ci a pu se faire confirmer par un spécialiste qu'une déchirure ou une fracture semblait improbable, a affirmé Bouchard.

Au repos pour au moins quatre à cinq jours

Harvey devrait être au repos pour au moins quatre ou cinq jours. «On espère que ce sera court, a dit l'entraîneur. Avec la glace et les anti-inflammatoires, il devrait y avoir une très grande amélioration dans les premiers jours.»

Bouchard rejoindra l'équipe dimanche à Zurich. Le groupe participera ensuite à un stage en altitude à Livigno, en Italie. «Alex devrait recommencer à skier sans bâtons et graduellement recommencer à mettre de la pression d'ici une dizaine de jours», a dit le coach.

À Sotchi, Harvey devait disputer trois épreuves: un sprint individuel vendredi, un skiathlon de 15 km samedi et un relais sprint dimanche, où il devait s'aligner avec Len Valjas. Devon Kershaw, le partenaire d'Harvey aux derniers Mondiaux d'Oslo, court toujours après sa forme. On ne sait pas s'il remplacera le Québécois à Sotchi dimanche.

Une seule autre étape de Coupe du monde est programmée avant les Mondiaux, à Davos, les 16 et 17 février. Évidemment, la priorité pour Harvey sera de recouvrer la santé en prévision de Val di Fiemme.