L'Allemande Maria Riesch a remporté vendredi le super-combiné d'Are, sa 19e victoire en Coupe du monde de ski alpin, devant la Slovène Tina Maze et l'Autrichienne Elisabeth Görgl.

Mis à jour le 25 févr. 2011
LA PRESSE CANADIENNE

Maria Riesch a remporté le super-combiné de la Coupe du monde de ski alpin à l'issue d'une solide performance en slalom et elle a accru son avance sur Lindsey Vonn au sommet du classement général.

L'Allemande s'est classée deuxième derrière Vonn dans le super-G disputé plus tôt dans la journée mais elle a devancé l'Américaine pour l'emporter grâce à un chrono combiné d'une minute et 59,60 secondes.

«Je suis très contente de moi aujourd'hui parce que cela faisait longtemps que je n'avais pas remporté de super-combiné, a indiqué Riesch. Ma bonne manche en super-G m'a montré que j'étais dans la bonne direction et j'espère que cela donnera le ton pour le week-end.»

La Slovène Tina Maze s'est hissée au deuxième rang, à 40 centièmes de seconde, tandis que l'Autrichienne Elisabeth Goergl a terminé troisième. La favorite locale Anja Paerson a pris le quatrième rang.

Marie-Michèle Gagnon, de Lac Etchemin, a été la seule Canadienne à compléter l'épreuve. Elle a pris la 19e place en 2:03,14.

Gagnon a d'abord terminé 36e du super-G et elle a ensuite enregistré le 11e chrono de la manche de slalom.

«Ça n'a pas bien été au super-G, a-t-elle expliqué. C'est une piste qui est difficile à comprendre. Aujourd'hui (vendredi), c'était comme un apprentissage de la piste.»

Elle a connu une meilleure descente en slalom dans un parcours qu'elle a pu étudier au cours de la semaine.

«J'étais présente pendant les entraînements de descente cette semaine et, comme je ne participerai pas à l'épreuve, j'ai pu m'entraîner au slalom. Je suis revenue à la base et ça m'a vraiment aidée.»

Vonn a glissé au sixième rang après une performance inégale en slalom où elle a eu du mal à trouver le bon rythme.

«Je suis déçue de mon résultat aujourd'hui mais j'ai exécuté un bon super-G et j'anticipe mes deux prochains jours ici, a confié Vonn. J'ai perdu l'équilibre environ à la 10e porte et je n'ai jamais retrouvé le rythme.»

Vonn accusait un retard de 48 centièmes au passage intermédiaire mais elle a franchi le fil d'arrivée à 1,16 seconde de Riesch.

Vonn a soutenu qu'elle est maintenant pleinement rétablie de la commotion cérébrale qu'elle a subie à l'entraînement avant les championnats du monde.

Une descente est au programme samedi et elle sera suivie suivi d'un autre super-G, dimanche