Le Québécois Louis-Pierre Hélie et l'Américain Marco Sullivan ont tous deux été transportés à l'hôpital par hélicoptère, mardi, après avoir chuté lors d'une descente d'entraînement de la Coupe du monde de ski alpin.

LA PRESSE CANADIENNE

La chute de Hélie a semblé la plus grave, alors que l'athlète de Berthierville a été victime d'un lourd impact à l'atterrissage.

Canada Alpin a indiqué, dans un communiqué émis dans les heures suivant l'entraînement, que Hélie avait subi ce qu'on soupçonnait être une commotion cérébrale. Il a perdu conscience pendant une courte période et a été examiné à la tête par le médecin d'équipe.

«Nous attendons toujours les résultats finaux afin de voir s'il y a eu des dommages au cerveau. Il est conscient et alerte depuis sa chute», a déclaré Stephen French, le médecin d'équipe de Canada Alpin, dans le communiqué. «Louis-Pierre (...) est en excellente forme physique, et c'est peut-être là l'une des raisons qui expliquent pourquoi il a si bien réagi après son accident.»

Sullivan, le premier skieur à s'élancer, a perdu la maîtrise de ses skis après un saut à mi-parcours. L'ami de coeur de la skieuse québécoise Anna Goodman, de Pointe-Claire, s'est éventuellement relevé et il a skié jusqu'en bas de la piste par ses propres moyens, puis il a été transporté à l'hôpital par hélicoptère.

Sullivan s'est fait examiner à la tête, mais il semblait ne pas avoir de fracture ou d'autre type de blessure.

Les organisateurs de la course ont fait savoir qu'on allait transporter les deux skieurs dans un hôpital à Innsbruck, en Autriche, qui se spécialise dans les blessures à la tête.

«(Hélie) subira des examens à Innsbruck, il y a des membres du personnel médical avec lui et il a été sous observation tout ce temps. Pour l'instant, nous n'avons pas d'idée claire quant au moment de son retour à la compétition», a ajouté French.

Selon le directeur médical de l'équipe américaine, Kyle Wilkens, Sullivan est demeuré conscient et alerte, mais il restera sous observation à l'hôpital.

L'Autrichien Klaus Kroell a réussi le meilleur temps de la séance, mardi, avec un chrono de deux minutes et 1,56 seconde.

Robbie Dixon, de Whistler, en Colombie-Britannique, a été le meilleur Canadien avec le septième temps (2:03,16). Souffrant de douleurs au dos, Erik Guay, de Mont-Tremblant, n'a pas pris le départ.

La course aura lieu mercredi.