La Finlandaise Tanja Poutiainen a vécu un jour de fête samedi à La Molina, dans les Pyrénées espagnoles, en gagnant le slalom géant, sa première victoire cette saison en Coupe du monde de ski alpin, qui l'installe du même coup en tête du classement général.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«Je ne préoccupe pas trop du général, me consacrant seulement à deux disciplines contre quatre, même cinq avec le super-combiné, pour Lindsey Vonn. Je vise plutôt les classements du slalom et du slalom géant», a souligné la Laponne, à la 8e victoire de sa carrière sur le circuit majeur. Quatrième à l'issue de la 1re manche, à 72/100 de Kathrin Zettel, Poutiainen a profité de la chute de l'Autrichienne sur le haut du second parcours, pour assurer le succès devant l'Italienne Manuela Mölgg, à 02/100, et l'Autrichienne Nicole Hosp à 65/100.

Les noms illustres contraints à la faute -l'Américaine Lindsey Vonn-Kildow, en première manche, la Suédoise Anja Pärson et l'Italienne Denise Karbon lors de la seconde- et la qualité des skieuses sur le podium ont donné ses lettres de noblesse à la piste Cerdanya Catalyuna pour son baptême de Coupe du monde.

Appréciation

«C'est vraiment une belle colline, pas si facile, vallonnée, avec des changements de luminosité, en particulier dans la première manche. C'est ce que j'aime», a remarqué Poutiainen, 28 ans.

D'une grande régularité depuis fin octobre -son quatrième podium-, Poutiainen est en effet habituée aux clairs-obscurs du côté de sa ville de Rovaniemi, le pays du Père Noël. D'ailleurs la distribution des cadeaux a déjà commencé pour la Finlandaise qui a notamment reçu un jambon entier. «Je vais le porter dans le ski-room pour que tous les gars en profitent», a-t-elle dit.

Fille de coeur, Poutiainen a eu aussi des mots de réconfort pour la géantiste espagnole Maria José Rienda Contreras, grande absente à La Molina après s'être blessée il y a deux semaines à Aspen (Etats-Unis).

Si près de la victoire, Mölgg a plutôt considéré la coupe à demi pleine. «Je ne suis pas trop déçue, même à 2 centièmes. Je préfère ça à deux sorties», a remarqué la skieuse du Haut-Adige, en référence à ses deux abandons à Sölden et à Aspen, chaque fois en première manche.

Mölgg et Hosp retrouveront Poutiainen dimanche à l'occasion du slalom que convoitent beaucoup d'autres de filles. «J'ai intégré le premier groupe en slalom et j'espère que La Molina va me porter chance», a rappelé Manuela Mölgg. Et puis il faudra aussi compter avec l'Américaine Vonn-Kildow, la reine de la vitesse qui s'était imposée entre les piquets serrés à Levi. C'était à la mi-novembre, quasiment chez Tanja Poutiainen, sixième en ce jour blanc.