Sauts: Olivier Rochon sur la troisième marche du podium à Lake Placid

Olivier Rochon... (PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE)

Agrandir

Olivier Rochon

PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Olivier Rochon ne veut pas célébrer trop tôt. Après tout, il est déjà passé par là.

Rochon est monté sur le podium pour une première fois cette saison sur le circuit de la Coupe du monde de sauts acrobatiques, lui qui a pris le troisième rang, vendredi, à Lake Placid.

Ce podium lui a aussi permis de passer du 17e au 10e rang du classement général de la discipline.

Autant le podium que l'amélioration de sa position saisonnière devraient l'aider à obtenir son billet pour les Jeux olympiques de Pyeongchang. Cependant, Rochon est demeuré prudent lors d'un entretien téléphonique avec La Presse canadienne.

«C'est en fonction des points, des podiums. C'est aussi en fonction des résultats à la Coupe du monde de bosses à Tremblant et de slopestyle (à Mammoth Mountain, en Californie) ce week-end. Le podium, c'est le résultat que tout le monde veut avoir. Ça donne confiance, mais je ne suis pas encore certain, a expliqué Rochon. Avant les Jeux de Vancouver, je pensais que j'étais qualifié, puis deux jours plus tard, un athlète de skicross était passé devant moi. Je me réjouis du podium, mais pas encore de la qualification.»

L'Association canadienne de ski acrobatique va dévoiler la composition de son équipe olympique lundi, à Montréal.

Rochon avait connu un début de saison difficile avec jusqu'ici des 12e, 33e, huitième et 17e positions. Il s'est racheté vendredi en montant sur le podium pour la huitième fois de sa carrière et la première fois depuis l'hiver 2016.

«Toutes les étoiles étaient alignées aujourd'hui, a raconté Rochon. La température n'était pas trop froide et il n'y avait pas de vent. J'ai pu me qualifier en super finale et j'ai réussi un saut presque parfait.»

Rochon, de Gatineau, a obtenu une note de 120,24. Le Chinois Zongyang Jia (126,99) et l'Ukrainien Oleksandr Abramenko (123,45) ont été les seuls à faire mieux.

«J'ai fait un saut plus simple que les autres. J'ai préféré quelque chose que plus simple pour augmenter mes chances de podium, augmenter mes chances d'obtenir un résultat qui allait m'aider dans ma qualification olympique.»

Âgé de 28 ans, Rochon a aussi mentionné que son expérience lui avait été bénéfique à l'approche du week-end clé pour sa qualification olympique.

«Je suis arrivé ici avec la tête «relax'. Je ne voulais pas me mettre de pression, a-t-il noté. J'ai l'expérience de mes deux dernières qualifications et je crois que je passais trop de temps à projeter dans le futur. Je pensais trop aux résultats qu'il fallait que j'aille chercher. Même si je projetais des résultats positifs, ç'avait un effet négatif. Je me mettais trop de pression sur les épaules. Aujourd'hui, c'était le contraire. J'étais détendu et c'est ça que je recherche lors d'une compétition.»

Lewis Irving, de Québec, a pris le 16e rang et Félix Cormier-Boucher, de Saint-Mathias-sur-Richelieu, le 29e.

Chez les femmes, Catrine Lavallée, de Montréal, a terminé en 33e position.

L'Australienne Lydia Lassila s'est imposée, devant la Bélarusse Hanna Huskova et l'Australienne Laura Peel.




Infolettre Rondelle Libre

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer