La Coupe du monde de ski acrobatique se poursuit cette semaine à Lake Placid. Une épreuve de bosses (aujourd'hui) et deux de sauts (demain et samedi en soirée) sont au programme.

Mis à jour le 17 janv. 2013
Michel Marois LA PRESSE

En bosses, la compétition prendra l'allure d'un duel entre les Canadiens et les Américains. Ces derniers ont en effet remporté trois des quatre premières épreuves de la saison, deux pour Heather McPhie chez les femmes et une première pour Bryon Wilson chez les hommes. Le Québécois Mikaël Kingsbury a remporté l'autre, tandis qu'Alex Bilodeau a pris deux deuxièmes places.

Un peu perdue au milieu du mont Whiteface, la piste de bosses est toujours exigeante en raison des conditions de neige qui varient sans cesse. L'an dernier, les skieurs avaient eu droit à une véritable patinoire. Cette semaine, à l'entraînement, rares étaient ceux qui réussissaient des descentes sans ennuis.

Kingsbury et Bilodeau sont passés maîtres dans l'art de s'adapter aux conditions difficiles. «Pour moi, ça ne change rien, a expliqué Kingsbury plus tôt cette semaine en entrevue. Les conditions sont les mêmes pour tout le monde.»

Vainqueur l'an dernier, Kingsbury voudra revenir en force après s'être «contenté» d'une troisième place en Autriche avant Noël. Bilodeau, lui, n'a jamais triomphé sur cette piste où il a souvent été deuxième, mais il semble prêt pour renouer avec la victoire.

Les Québécois ont d'ailleurs souvent brillé à Lake Placid. Philippe Marquis y a obtenu son premier podium la saison dernière, tandis que Marc-Antoine Gagnon y a signé un premier top 10. Les deux seront encore à surveiller, tout comme Cédric Rochon.

Kearney revient

Chez les femmes, l'Américaine Hannah Kearney revient à la compétition après qu'une blessure l'eut écartée des deux premières épreuves de la saison. La championne olympique, meneuse en Coupe du monde l'an dernier, devra évidemment se méfier de sa compatriote McPhie, mais aussi des Québécoises Chloé, Justine et Maxime Dufour-Lapointe et d'Audrey Robichaud. On suivra aussi la jeune Andi Naude, de la Saskatchewan, cinquième de la première épreuve de la saison alors qu'elle n'avait que 16 ans.

La compétition marque le début du processus de sélection olympique pour les meilleurs skieurs de l'équipe canadienne. Deux modes de qualification sont possibles et, en vertu du premier, certains athlètes seront assurés d'une place dès cette saison. Ils devront toutefois pour cela réussir d'excellentes performances - deux podiums et cinq finales (top 12) dans cinq épreuves bien précises. En bosses, ce sont les Coupes du monde de Lake Placid, Calgary, Deer Valley, l'épreuve-test de Sotchi et les mondiaux de Voss-Mirkdalen qui ont été retenus.

Ceux qui n'auront pas réalisé ces quotas très élevés pourront encore se qualifier en vertu de la deuxième méthode, qui prendra en compte les quatre meilleurs résultats obtenus entre le début de cette saison et le 19 janvier 2014, avec l'obligation d'enregistrer au moins deux résultats de la saison prochaine.

Le Canada pourra déléguer 26 athlètes à Sotchi en ski acrobatique dans un total de 10 épreuves (5 femmes, 5 hommes) et avec un maximum de quatre athlètes par sexe par disciplines.