Les plus récentes négociations syndicales dans la LNH ont attiré plus que des dirigeants et des joueurs, jeudi.

Publié le 18 oct. 2012
LA PRESSE CANADIENNE

Le partisan des Maple Leafs de Toronto Barry Murphy a fait le pied de grue au bureau de l'Association des joueurs de la LNH plusieurs heures avant que ne commence une séance de négociations qui était prévue jeudi.

L'homme de 29 ans espérait obtenir un rendez-vous avec le commissaire de la LNH Gary Bettman et le directeur exécutif de l'Association des joueurs Donald Fehr afin de leur faire connaître l'avis d'un partisan à propos du lock-out.

Il estime que les deux parties n'ont pas suffisamment tenu compte des consommateurs.

On s'attendait à ce que l'Association dépose une contre-proposition durant la séance de négociations prévue en après-midi.

Plus tôt cette semaine, la ligue a avancé une offre mettant de l'avant un partage des revenus 50-50 entre les joueurs et les propriétaires, et un calendrier qui commencerait le 2 novembre.