(Toronto) Auston Matthews n’est pas passé par quatre chemins en parlant du match ultime qui attend les Maple Leafs de Toronto samedi face au Lightning de Tampa Bay.

Publié le 13 mai
Joshua Clipperton La Presse Canadienne

Même si le nuage noir des nombreux échecs des dernières saisons est toujours au-dessus de leur tête, les joueurs des Maple Leafs doivent savourer le moment.

« C’est tout ce que vous pouvez faire », a dit le marqueur de 60 buts après la défaite en prolongation de 4-3 des Leafs lors du sixième match de la série contre les doubles champions en titre de la coupe Stanley.

« Nous devons être prêts à tout donner », a ajouté Matthews.

Les Maple Leafs tenteront samedi non seulement de remporter une première série depuis 2004, mais aussi de faire oublier les effondrements des dernières saisons.

« C’est la bonne façon de voir ça. Ça va nécessiter un effort complet. Vous devez être prêts à tout donner, a dit l’entraîneur-chef des Maple Leafs, Sheldon Keefe, vendredi. Les deux équipes vont vouloir tout donner. »

« Nous sommes suffisamment bons pour battre n’importe qui », a renchéri le défenseur Mark Giordano.

Cependant, le Lightning n’est pas « n’importe qui ».

Une équipe aguerrie, qui a déjà surmonté de tels obstacles, sait comment passer à travers une épreuve comme un match ultime.

De son côté, le noyau des Maple Leafs — Matthews, Mitch Marner, William Nylander et Morgan Reilly — est maintenant 0-en-8 lors de ses cinq dernières séries quand il a l’occasion d’achever son adversaire.

Cette fois, les Maple Leafs croient avoir les outils pour enfin s’imposer, après avoir surmonté plusieurs défis durant la saison. Ils ont connu un début de saison ordinaire, puis leur envol a été freiné par une éclosion de coronavirus. Ils ont finalement établi un record d’équipe en amassant 115 points — ce qui a été bon pour le deuxième rang de la section Atlantique et l’avantage de la patinoire en première ronde.

Les Leafs ont aussi effacé des retards de 2-0 lors des deux derniers matchs contre le Lightning, s’imposant mardi soir au Scotiabank Arena avant de s’incliner en prolongation jeudi.

« Tout le travail effectué au cours de la série nous a préparés pour cette situation où nous avons une chance de gagner, a dit Keefe. Et grâce à tout ce travail, le match ultime aura lieu à Toronto. »

« Le groupe est confiant. »

Dans le camp du Lightning, l’entraîneur-chef Jon Cooper a affirmé que ses joueurs ne pouvaient s’imaginer que les démons passés des Leafs allaient jouer en leur faveur samedi.

« Ce serait une grave erreur si c’était notre attitude à l’approche de ce match », a dit Cooper.

La bonne nouvelle pour les Leafs est que les étoiles de l’équipe ont sonné la charge tout au long de la série.

« Je suis impressionné par le comportement du groupe », a dit Giordano.

Il a ajouté que les papillons dans l’estomac se manifesteront probablement un peu plus tôt dans la journée que d’habitude.

« Ce sera difficile de faire la sieste. Nous serons excités et c’est une bonne chose, a-t-il dit. Ça veut dire que vous prenez ça à cœur et que vous avez hâte au match. »