Malgré des transactions conclues ce week-end ou dans les semaines précédentes, les fans de hockey ont eu des choses à se mettre sous la dent lundi, en cette journée limite des échanges dans la LNH. Voici 10 transactions décortiquées.

Publié le 21 mars
Mathias Brunet
Mathias Brunet La Presse

Marc-André Fleury en renfort au Minnesota

Le Wild du Minnesota a de grandes ambitions à la veille des séries, mais n’était pas satisfait de la performance de ses gardiens Cam Talbot et Kaapo Kähkönen. Talbot vient de connaître deux bons matchs, mais il avait accordé 34 buts à ses 9 rencontres précédentes. Fleury, 37 ans, ne connaît pas la saison de sa vie, mais il joue pour un club minable et il connaît le tabac en séries. Il a accepté de lever sa clause de non-échange pour se joindre au Wild. On en a profité pour échanger Kähkönen pour obtenir un défenseur robuste, Jacob Middleton, des Sharks de San Jose. Les Blackhawks de Chicago obtiennent un choix de deuxième tour en 2022 pour ce potentiel joueur de location, mais ce choix se transformera en choix de premier tour en 2022 si le Minnesota atteint le carré d’as et que Fleury remporte au moins quatre matchs dans les deux premières rondes. Mais si tel était le cas, le choix de premier tour se situerait entre le 29e et le 32rang.

Une offre irrésistible pour Brett Kulak

PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE

Brett Kulak

Il n’y a pas si longtemps, Kulak constituait un défenseur de soutien incapable d’assurer sa place dans la formation à chaque match. Il était un régulier cette année, mais il a amélioré son jeu après l’arrivée de Martin St-Louis, comme une majorité de ses coéquipiers. Kulak était le même défenseur mobile et fiable, mais semblait plus confiant et créatif avec la rondelle. Les Oilers d’Edmonton, eux, avaient désespérément besoin de profondeur en défense. Obtenir un choix de deuxième tour en 2022 (ou 2023 si Edmonton atteint la finale) constitue une offre inespérée. Les Oilers envoient aussi à Montréal un défenseur ordinaire, William Lagesson, pour équilibrer leur masse salariale.

Les Jets enterrent un gros contrat en Arizona

PHOTO TIRÉE DU COMPTE TWITTER @TERRY__MC

Bryan Little

Kent Hughes espérait échanger le contrat de Shea Weber pour se donner de la flexibilité salariale. Il n’a pas réussi. Les Jets de Winnipeg avaient mieux à offrir aux Coyotes de l’Arizona. Kent Hughes a confirmé d’ailleurs que Winnipeg avait probablement coupé l’herbe sous le pied au Canadien. Bryan Little, dont la carrière est terminée en raison de blessures, est sous contrat pour encore deux autres saisons pour un salaire annuel de 5,3 millions. Les Coyotes ont offert aux Jets un choix de quatrième tour, mais ont aussi reçu un joueur de 23 ans très productif dans la NCAA, Nathan Smith. Les Coyotes pourront ainsi atteindre le plancher salarial pour les deux prochaines années, le temps de mettre des joueurs intéressants sous contrat. Avec Weber, ils en auraient eu pour quatre ans à 7,8 millions.

Artturi Lehkonen rapporte gros !

PHOTO FRANÇOIS ROY, ARCHIVES LA PRESSE

Artturi Lehkonen

Des fans du Canadien gloussaient quand les rumeurs laissaient entendre un fort intérêt des équipes adverses envers Artturi Lehkonen. L’hilarité a diminué récemment avec la renaissance offensive de Lehkonen, mais obtenir un défenseur droitier de 20 ans et un choix de deuxième tour en 2024 demeure un retour énorme pour un joueur de troisième ou quatrième trio depuis le début de sa carrière à Montréal. Justin Barron n’est pas un défenseur spectaculaire, mais complet et mobile, et il lance de la droite, une denrée rare parmi les espoirs du CH. Kent Hughes aimait bien Lehkonen, mais il aurait dû le payer au minimum 3,5 millions par année ces prochaines saisons, et il l’a vendu alors que sa valeur n’a jamais été aussi élevée. L’Avalanche du Colorado est heureusement bien nantie en défense. Elle vient d’échanger deux jeunes droitiers de 20 ans, Drew Helleson et Barron, pour du renfort en prévision des séries.

Une belle vente globalement pour les Ducks

PHOTO KIRBY LEE, ARCHIVES USA TODAY SPORTS

Rickard Rakell

On se serait attendu à un meilleur retour pour Rickard Rakell, 28 ans, un ancien compteur de 30 buts et plus chez les Ducks d’Anaheim à la veille de l’autonomie complète. Les Ducks ont obtenu deux joueurs de soutien, Dominik Simon et Zach Ashton-Reese, et un choix de deuxième tour en 2022 des Penguins de Pittsburgh pour ses services. D’autant plus que Rakell a tout de même 16 buts au compteur. Mais les Ducks obtiennent néanmoins à peine mieux que ce que le CH a reçu pour Brett Kulak. Au moins, le nouveau DG Pat Verbeek s’est racheté dans les jours précédents avec le jeune défenseur Urho Vaakanainen, un choix de premier tour (2022) et deux choix de deuxième tour (2023 et 2024) pour Hampus Lindholm et l’espoir Drew Helleson, ainsi qu’un choix de deuxième tour (2022) pour Josh Manson.

Columbus n’aura pas gardé Domi longtemps

PHOTO TIRÉE DU COMPTE TWITTER @COMPLETEHKYNEWS

Max Domi

Josh Anderson sera le premier ailier droit du Canadien pendant encore plusieurs années, avec Nick Suzuki et Cole Caufield. Le joueur obtenu en retour de ses services à Columbus, Max Domi, vient d’être échangé aux Hurricanes de la Caroline pour Aidan Hreschuk. Les Panthers de la Floride, troisième partenaire de danse, reçoivent Egor Korshkov. Domi allait devenir joueur autonome sans compensation. Hreschuk, un défenseur de 19 ans, a été repêché au troisième tour en 2021. Il a obtenu 8 points en 37 matchs à sa première année à Boston College. On s’attend à une meilleure production offensive d’un défenseur de moins de 6 pieds. Korshkov, 26 ans l’été prochain, a joué brièvement dans l’organisation des Maple Leafs de Toronto avant de retourner dans la KHL en 2020. Il a 22 points en 44 matchs cette saison. Le défenseur Samuel Knazko, 19 ans, repêché au troisième tour avec le choix offert dans la transaction pour Anderson, est probablement l’atout le plus intéressant pour les Blue Jackets. Mais la barre n’est pas très haute.

Jack McBain mise sur l’Arizona

PHOTO MATT SLOCUM, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Jack McBain

Jack McBain, 22 ans, un centre costaud de 6 pi 4 po repêché au troisième tour par le Wild du Minnesota en 2018, était dans la ligne de mire du Canadien. Il ne voulait pas signer de contrat avec le Wild et aurait ainsi pu bénéficier de l’autonomie complète à la fin de l’été. Ses 33 points, dont 19 buts, en 24 matchs à sa dernière année à Boston College en faisaient un joueur intéressant pour un club moins bien nanti au centre. Encore fallait-il, pour l’acquérir, s’assurer qu’il veuille bien s’entendre avec sa nouvelle équipe. On ne sait pas si le CH a tenté de le séduire, mais les Coyotes de l’Arizona, eux, ont réussi, et offert au Wild un choix de deuxième tour, celui obtenu des Canucks de Vancouver récemment, pour mettre la main sur lui. Il reste à savoir aussi si Montréal était prêt à sacrifier son propre choix de deuxième tour en 2022, puisqu’il se situera fort probablement parmi les trois premiers de cette deuxième ronde. McBain, qui a participé aux Jeux olympiques avec le Canada malgré son jeune âge, devra maintenant prouver que son manque de mobilité ne constituera pas un handicap dans la LNH.

Du renfort en défense à Toronto… mais pas de gardien

PHOTO TED S. WARREN, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Mark Giordano

La veille de la date limite des échanges, les Maple Leafs de Toronto ont obtenu du renfort à un prix intéressant en mettant la main sur le capitaine du Kraken de Seattle, le défenseur Mark Giordano, et le joueur de soutien Colin Blackwell pour des choix de deuxième tour en 2022 et 2023 et un choix de troisième tour en 2024. Giordano est encore capable de produire offensivement à 38 ans, comme en font foi ses 23 points en 55 matchs. Par contre, les Leafs n’ont pas résolu leur problème devant le filet. Ils croyaient avoir frappé un grand coup en mettant la main sur Harri Säteri, 32 ans, fumant en KHL à Novosibirsk, mais ils devaient le soumettre au préalable au ballottage en vertu des règles de la LNH, et les Coyotes de l’Arizona leur ont joué un sale tour en le réclamant. Les Leafs devront donc continuer à se fier à Jack Campbell, actuellement blessé, et faible depuis janvier, Petr Mrazek, affreux cette saison, et un certain Erik Källgren, récemment rappelé des mineures.

Les Bruins solidifient leur défense

PHOTO GARY A. VASQUEZ, ARCHIVES USA TODAY SPORTS

Hampus Lindholm (47)

Les Bruins de Boston viennent de se dénicher un défenseur de première paire à gauche pour les huit prochaines années. Mais Hampus Lindholm a coûté un choix de premier tour en 2022, des choix de deuxième tour en 2023 et 2024 et le jeune défenseur Urho Vaakanainen, repêché au premier tour en 2017. Mais les Bruins n’auraient pas payé autant s’ils n’avaient pas pu offrir une prolongation de contrat à Lindholm, 28 ans, avant que celui-ci ne profite de son autonomie l’été prochain. Lindholm n’est pas un gros producteur de points, mais il est costaud à 6 pi 4 po et 216 lb, peut néanmoins contribuer offensivement et surtout affronter les meilleurs trios adverses, à raison de 23 ou 24 minutes en moyenne par match. Il touchera 6,5 millions par saison jusqu’en 2030.

Les Panthers ne rigolent pas

PHOTO MATT SLOCUM, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Claude Giroux

Après avoir obtenu Ben Chiarot et Robert Hagg en défense récemment, les Panthers de la Floride ont ajouté un troisième joueur de location à leur formation, et non le moindre : le capitaine des Flyers de Philadelphie, Claude Giroux. Ils ont néanmoins payé le gros prix pour l’obtenir : un choix de premier tour en 2024, un choix de troisième tour en 2023 et le jeune ailier Owen Tippett, 23 ans, repêché au 10e rang en 2017, encore lent à débloquer dans la LNH, mais 18 points en 12 matchs dans la Ligue américaine. Giroux, 34 ans, 42 points en 57 matchs cette saison, devrait se retrouver au sein du premier trio avec Aleksander Barkov, ce qui mettrait Jonathan Huberdeau sur le deuxième trio avec Sam Bennett et Sam Reinhart sur le troisième. Du gros luxe en prévision des séries !

Consultez la liste des transactions dans la LNH