Daniel Brière fait partie des trois finalistes pour l’obtention du poste de directeur général du Canadien de Montréal. Je parie que des tas de gens ont été surpris de l’apprendre, vers la fin de la semaine dernière. Pas moi.

Publié le 17 janvier
Sylvain St-laurent Le Droit

Je n’ai pas eu beaucoup de contacts avec Brière, depuis le début du processus. Je suis prêt à parier qu’il est lui-même surpris, dans une certaine mesure, d’avoir franchi toutes les étapes pour se rendre jusque-là. Les gens de l’Outaouais, qui connaissent Brière depuis toujours, savent à quel point il est humble. Il pourrait être l’homme le plus compétent, pour le job, qu’il aurait du mal à se l’avouer.

Lisez le texte complet sur le site du Droit