Les Maple Leafs de Toronto ont terminé au huitième rang dans l’Est l’an dernier. Ils ont perdu en ronde préliminaire aux mains des Blue Jackets de Columbus, dans une série au cours de laquelle ils ont marqué seulement dix buts en cinq matchs.

Mathias Brunet Mathias Brunet
La Presse

Le plafond salarial les a contraints à se départir de deux de leurs sept attaquants les plus utilisés la saison dernière, Andreas Johnsson et Kasperi Kapanen.

Leur défense et leur gardien demeurent douteux. On a embauché des vétérans en fin de carrière pour boucher des trous, au détriment des jeunes.

Et pourtant, une majorité importante de spécialistes accordent aux adversaires du Canadien mercredi soir, pour le match d’ouverture, le premier rang dans la division canadienne.

L’organisation partage cet optimisme, provoqué par l’embauche de ces anciennes gloires. « Ils ont embauché des gars d’expérience et affamés de victoires, a déclaré le défenseur Jake Muzzin aux journalistes. Ça prouve que la direction veut gagner à court terme. C’est encourageant pour le groupe. Il faut maintenant aller de l’avant et viser le championnat. »

Au premier rang des nouvelles acquisitions, Joe Thornton, 41 ans, 31 points, dont sept buts, en 70 matchs l’an dernier à San Jose. Thornton commence l’année à gauche du premier trio avec Auston Matthews et Mitch Marner.

Jimmy Vesey, embauché pour 900 000 $ cet automne après avoir été abandonné par les Sabres, dont il était rayé de la formation en fin de saison, avec une saison de 20 points en 64 matchs, sera l’ailier de John Tavares et William Nylander.

PHOTO FRANK GUNN, LA PRESSE CANADIENNE

John Tavares et Jimmy Vesey

Alex Kerfoot, 28 points l’an dernier, sera le troisième centre. Jason Spezza, 37 ans, qui n’était déjà pas le plus rapide, sera au centre du quatrième trio, avec Wayne Simmonds, 32 ans, à sa droite.

Simmonds, une autre acquisition emballante aux yeux des médias torontois, a obtenu 24 points, dont huit buts, l’an dernier au New Jersey. Corey Perry a obtenu sensiblement le même nombre de points l’an dernier à Dallas et il ne perce pas la formation partante à Montréal.

PHOTO FRANK GUNN, LA PRESSE CANADIENNE

Wayne Simmonds

En défense, on a colmaté une première brèche en embauchant T.J. Brodie. Il jouera à la droite de Morgan Rielly. C’est une acquisition intéressante, mais Brodie a vu son temps d’utilisation diminuer de façon importante au fil des années à Calgary. Il jouait 25 minutes par match entre 2014 et 2016, plus de 23 minutes entre 2016 et 2018, mais seulement 20 minutes l’an dernier. Sa production en a souffert, seulement 19 points. On donnera à Justin Holl, 28 ans, à sa deuxième saison complète dans la LNH, le mandat de compléter le deuxième duo de défenseurs avec Jake Muzzin. Holl jouait en moyenne 18:31 l’an dernier.

L’arrivée du défenseur Zach Bogosian semble aussi semer beaucoup d’espoir à Toronto. Bogosian, 30 ans, a remporté la Coupe à Tampa, mais dans un rôle limité. Il a été rayé de la formation lors des cinq premiers matchs de la finale contre Dallas. À compter de la deuxième ronde, il jouait rarement plus de 15 minutes par match.

PHOTO PERRY NELSON, ARCHIVES USA TODAY SPORTS

Zach Bogosian

Bogosian et son partenaire Travis Dermott compléteront les duos. Les jeunes Rasmus Sandin et Timothy Liljegren, deux choix de première ronde, en 2018 et 2017 respectivement, ne semblent pas prêts au goût de l’entraîneur. Un autre défenseur, Mikko Lehtonen, attendu avec fébrilité à Toronto après avoir amassé 66 points à ses 77 derniers matchs dans la KHL, a déçu au camp d’entraînement.

Devant le filet, Frederik Andersen demeure un gardien moyen. Il a présenté une moyenne de 2,85 et un taux d’arrêts de .909 l’an dernier.

PHOTO FRANK GUNN, LA PRESSE CANADIENNE

Frederik Andersen

Les gros salariés de l’équipe, Matthews, Tavares, Marner et Nylander ont intérêt à produire. Mais ils ont chacun au moins un maillon faible au sein de leur trio. Tavares, 30 ans, a marqué seulement 26 buts l’an dernier.

Toute la pression repose sur ces quatre paires de mains…

À lire

Le Canadien a identifié mardi les membres de son escouade volante. Les jeunes Ryan Poehling et Cale Fleury, repêchés en 2017, en sont les gagnants, Xavier Ouellet et Jordan Weal, des membres de la formation en séries, les perdants. Les détails dans ce texte de Guillaume Lefrançois.