(Brossard) Le Canadien de Montréal pourra poursuivre ses activités malgré les nouvelles mesures de confinement plus strictes et l’imposition d’un couvre-feu au Québec dans l’espoir de freiner la propagation de la COVID-19.

Alexis Bélanger-Champagne
La Presse Canadienne

Le premier ministre François Legault a confirmé l’information en conférence de presse mercredi soir, après avoir dévoilé les nouvelles mesures en place jusqu’au 8 février pour lutter contre la pandémie.

Plus tôt dans la journée, le vice-président principal aux affaires publiques et communications du Canadien, Paul Wilson, avait affirmé dans un courriel à La Presse Canadienne que l’équipe s’attendait, « sous toutes réserves », à pouvoir poursuivre ses activités en prévision de la saison 2021 tel que prévu.

« Les gens du Canadien ont eu de longues discussions avec la Santé publique. Il y a des consignes très sévères qui ont été mises en place, a dit M. Legault, mercredi. Il n’y aura pas de spectateurs, les gens sont testés tous les jours, ils sont obligés d’être chez eux et ils ne peuvent pas visiter d’autres personnes, etc.

« Je pense que les Québécois souhaitent […] voir des matchs de hockey. C’est fait de façon complètement sécuritaire et ils ont les moyens de payer pour cette sécurité-là. »

Le Canadien a lancé son camp au Complexe sportif Bell à Brossard le 3 janvier et il doit commencer sa campagne mercredi prochain face aux Maple Leafs, à Toronto. Après avoir joué ses six premiers matchs à l’étranger, il disputera son premier match local au Centre Bell le 28 janvier, face aux Flames de Calgary.

Le nouveau confinement n’affectera pas non plus la présentation des matchs à domicile du Tricolore.

Tous les joueurs, entraîneurs et membres de l’entourage du Canadien sont testés chaque jour, selon le protocole établi par la LNH et approuvé par les responsables de la Santé publique au Québec. D’autres mesures pour éviter une éclosion de coronavirus au sein de l’équipe sont également en place.

La LNH a dû réviser la configuration de ses sections pour éviter les déplacements entre les États-Unis et le Canada. Les sept équipes canadiennes évolueront au sein d’une même section et chaque club disputera l’ensemble de son calendrier de 56 matchs face à ces équipes.

Le Rocket au Centre Bell

Par ailleurs, le Rocket de Laval a annoncé mercredi qu’il allait disputer ses matchs locaux au Centre Bell lors de la saison 2020-21.

La décision a été prise à la suite des recommandations de la Santé publique afin de limiter le plus possible les risques de transmission de la COVID-19.

L’équipe a précisé que ce changement est temporaire. Il est prévu que le Rocket retourne à la Place Bell, à Laval, pour le début de la saison 2021-22.